Categories ActualitésAthletismeSport

TRAVAUX DES INFRASTRUCTURES ET ACTIVITES DU COMITE D’ORGANISATION DES JOJ… Macky met la pression sur Matar Bâ

 Pour des Joj 2022 impeccables, le président Macky Sall a demandé au ministre des Sports et aux autorités en charge de l’organisation d’accorder une attention particulière aux travaux des structures prévues pour l’événement. Macky Sall ne veut aucun retard dans la livraison de ces structures à l’instar du stade olympique dont la pose de la première pierre a eu lieu la semaine dernière.

Le président de la République, Macky Sall, tient aux Jeux olympiques de la jeunesse (Joj) que le Sénégal compte organiser en 2022. Ainsi, mettant les bouchées doubles pour que cet évènement planétaire ait un succès retentissant, le chef de l’Etat s’est lancé dans un vaste chantier de constructions des infrastructures qui seront à la hauteur de la compétition qui va réunir les athlètes et sportifs des autres disciplines venant des cinq continents. C’est pourquoi, lors de la tenue du Conseil des ministres, Macky Sall, n’a pas manqué d’exhorter le ministre des Sports et les membres du gouvernement impliqués à accorder une haute priorité à la supervision des travaux d’infrastructures et des activités du Comité d’organisation. A cet effet, il a demandé au ministre des Sports, Matar Bâ, de finaliser, dans les meilleurs délais, en relation avec le mouvement sportif sénégalais, la réforme du sport universitaire et scolaire, véritable terreau des champions de demain.

Revenant sur l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (Joj 2022), le Président Sall a informé le Conseil d’avoir procédé, le jeudi 20 février 2020, à la pose de la première pierre du stade Olympique de 50 000 places à Diamniadio, dont la durée des travaux est fixée à dix-sept (17) mois. Il s’agit d’une infrastructure sportive multifonctionnelle, de dernière génération, dédiée à la jeunesse sénégalaise qui confirme son ambition de faire du Sénégal, une Nation de sport, préparée pour accueillir toutes les grandes manifestations et compétitions sportives internationales.

Ce complexe sportif pluridisciplinaire qui va accueillir les Joj de 2022 prévus au Sénégal est une aubaine pour le Sénégal, finaliste de la dernière Can et mondialiste en 2018. Parce que, malgré la pléiade de ses stars dans les championnats de football majeurs, il souffre d’un manque criard d’infrastructures sportives répondant aux normes de la Fifa et du Comité international olympique (Cio). Le chef de l’Etat qui a procédé à la pose de la première pierre, la semaine dernière, avait indiqué que ce joyau n’allait pas seulement accueillir les événements pour les Joj mais éventuellement la Can. «Voilà que va naître aujourd’hui ce stade pour accueillir les Jeux olympiques de la jeunesse en 2022. Mais ce stade accueillera certainement la Coupe d’Afrique des Nations et d’autres grandes compétitions internationales», a affirmé M. Sall. Qui souligne que l’entreprise qui gère la construction est très réputée dans son domaine. «Je connais la compétence, l’engagement et le dévouement de cette entreprise. Si elle donne une date, elle va la respecter. Alors je vous donne rendez-vous le 20 août 2021 pour l’inauguration de ce stade. Elle fera le travail sous la supervision du ministre des Sports, Matar Bâ», a annoncé le chef de l’Etat Macky lors de son discours devant plusieurs sommités qui ont fait le déplacement sur le site qui va abriter ce stade olympique du Sénégal.

D’une capacité d’accueil de 50 000 places, cet ouvrage ultra-moderne inclut également deux stades d’entrainement dont l’un est équipé d’une piste d’athlétisme et d’une seconde tribune de 2 000 places, l’ensemble entièrement alimenté par une centrale d’énergie solaire autonome développant une puissance de 2 mégawatt. En outre, le Stade olympique qui est doté de loges présidentielle et VIP, dispose aussi d’une tribune de presse de 200 sièges et de 40 postes de commentateurs, d’un système de climatisation performant et d’équipements audiovisuels correspondant aux normes de la Fédération internationale de football amateur (Fifa).

Mamadou GACKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *