Categories ActualitésPolitique

Vacances citoyennes : L’île à Morphil boycotte Mame Mbaye NIANG

  Les populations de l’île à Morphil n’ont pas aimé le comportement de Mame Mbaye Niang à leur égard. Ce dernier, qui est en train de sillonner le pays, depuis quelques semaines, dans le cadre des vacances citoyennes, a ignoré dans sa tournée, une trentaine de villages qui composent l’île à Morphil. Le ministre de la Jeunesse et sa délégation n’ont trouvé comme solution que de leur proposer de faire le déplacement à Aéré Law pour participer aux festivités. Ces   populations locales, victimes d’enclavement et distantes de cette commune de plusieurs dizaines de kilomètres, ont tout bonnement décliné l’invitation. Elles parlent de manque de respect. «Ce n’est parce que le directeur général de l’Apix est de Aéré Law que le ministre doit forcément y lancer les vacances citoyennes du département de Podor. Cette manière de faire prouve à suffisance que ces vacances citoyennes sont plus tôt destinées à divertir et à faire du folklore à travers le pays», tonne Ibrahima Ly, adjoint au chef de village de Saldé. A l’en croire, les autorités devraient mettre à profit ces activités pour s’enquérir des conditions de vie difficiles des citoyens de ce pays. «Le ministre a raté une belle occasion de descendre dans cette partie enclavée qu’il n’a jamais visitée et qu’il n’a connue qu’à travers les média. Il aurait pu venir et parler aux jeunes qui ont pris des embarcations de fortune à leurs risques et périls», peste M. Ly. Poursuivant, notre interlocuteur précise que tout cela ne fait que prouver le manque d’ambition que ces autorités continuent d’avoir pour une zone pourtant aux potentialités immenses.

Seydou Samba Ndiaye, responsable de l’Apr, n’a pas aimé qu’on leur envoie un bus pour rallier Aéré Law, le jour même de la cérémonie, et de demander à chaque village de faire monter ses cinq représentants dans le car. «Dans quel pays sommes-nous ? Comment cela peut-il se faire ? Des vacances qui concernent toute la jeunesse de ce pays, qu’on puisse nous envoyer un bus et nous demander de sélectionner des gens qui doivent participer à une cérémonie d’ouverture», se désole-t-il.  De leur côté, les jeunes de l’île à Morphil ont déploré l’irresponsabilité de leurs leaders locaux «qui ne valent rien». «Nos leaders ne s’intéressent pas aux préoccupations des populations. Au contraire, ils ne font que gérer leurs propres intérêts. Ils nous ont tournés le dos au lendemain des élections. Nous les attendons lors des prochaines campagnes électorales», tonne le responsable des jeunes, Amadou Thiam. Ce dernier souligne que les localités visitées par Mame Mbaye Niang ne sont pas plus importantes que les  chefs-lieux à savoir Saldé et Cas-Cas. Pourtant dit-il, Modou Diagne Fada, alors ministre de l’Environnement, avait fait le déplacement jusqu’à là-bas. «D’ailleurs c’est avec lui qu’on a vu un ministre descendre jusqu’à l’Ile à Morphil», dit-il. Du côté du ministère de la Jeunesse, aucune explication officielle n’est encore donnée.

Abou KANE (Correspondant)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *