Viol présume : l’enquête enfonce Kalifone qui fonce vers la prison

Kalifone Sall n’est pas encore sorti de l’auberge. Alors que l’insulteur du chef de l’Etat et de Ousmane Sonko est poursuivi pour viol par le mannequin Adja Thiaré Diaw, il fait face à de nouvelles accusations d’abus sexuels. Mariama, la fille qui était en compagnie de la victime présumée le jour des faits incriminés, a confié aux gendarmes avoir subi elle aussi, la veille, des attouchements de la part de l’activiste.

D’après Libération, qui donne l’information, ce témoignage risque de compliquer la situation de Kaliphone, qui est convoqué ce lundi à 10 heures à la gendarmerie de Ouakam. Il est déjà poursuivi pour viol, séquestration et coups et blessures volontaires contre Adja Thiaré Diaw.

Cette dernière détient un certificat médical attestant d’une Incapacité temporaire de travail (ITT) de huit jours. Elle présente des tuméfactions au visage et au niveau des lèvres. Elle porte aussi des ecchymoses et des blessures aux bras et au dos.

Adja Thiaré Diaw accuse Kaliphone d’avoir tenté de l’embrasser lorsqu’il la déposait avec sa voiture. Face à son refus, l’activiste aurait arraché sa culotte et introduit ses doigts dans son sexe avant de la rouer de coups en l’insultant.

Kaliphone reconnaît avoir transporté la plaignante, mais nie l’avoir violée et avoir levé la main sur elle. Mais d’après Libération, sa déclaration n’a pas convaincu les enquêteurs, qui lui ont demandé de repasser ce lundi.

Exit mobile version