Categories Actualités

VISITE : Macky  et Touba, le fossé se creuse

En lieu et place du Khalife général des mourides, le chef de l’Etat, Macky Sall, a été reçu par les seconds du patriarche de Gouye Mbind, absent à la cérémonie d’hier pour, dit-on, des raisons de santé.

Une visite précédée par une passe d’armes, l’avant-veille, entre le ministre de l’Intérieur et le maire de la commune de Touba.

C’est vers 18 heures que le chef de l’Etat, Macky Sall, est arrivé, hier, à Touba, dans le cadre de la célébration du grand Magal, prévu le 8 octobre prochain. Après une brève escale à Bambey, il est arrivé dans la cité de Bamba un peu avant le crépuscule. Le président de la République a été reçu par les seconds du Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké, absent à la cérémonie pour des raisons de santé. Tous les dignitaires mourides de la cité de Bamba ont pris part à la rencontre, parmi lesquels Serigne Mountakha Mbacké ; Serigne Sidy Abdou Lahat ; Serigne Abo Falilou Mbacké, entre autres. Comme on le voit sur les images, la grande salle de la Résidence Khadimou Rassoul où s’est tenue la cérémonie, a connu un désordre indescriptible avant l’arrivée du Président. La sécurité présidentielle semble dépassée par ce bazar. Lors de son allocution, le Président Macky Sall a montré tout son engagement à œuvrer pour la modernisation des cités religieuses. Mais également, dans le domaine du social, des infrastructures, la voirie, le problème d’eau pour tout le périmètre communal et dans les villages environnants. «Le rôle du gouvernement est de satisfaire les demandes sociales. Au-delà de Touba, Mbacké, Darou Salam et autres localités environnantes, des réalisations ont été faites. Je réitère mon engagement ferme et sans faille à accompagner le Khalife dans le travail entrepris pour le développement de la cité et ses environs», a confié le chef de l’Etat accompagné de ses proches collaborateurs et de la Première Dame, Marième Faye Sall.

Parlant au nom du Khalife général des mourides, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké a invité l’Etat du Sénégal à acheter les productions des paysans, au regard de la bonne pluviométrie de cette année ayant conduit à un hivernage sans encombre, dans plusieurs localités du pays. Ceci constitue la principale doléance soulevée par les émissaires du Khalife, lors des échanges. «Comme évoqué lors de la visite à Mbacké Cadior, le Khalife avait fait part de ses cibles prioritaires que sont les personnes démunies et les paysans. Puisque l’hivernage de cette année s’est déroulé de la manière connue de tous, le rôle du gouvernement est d’aider les paysans dans la commercialisation des productions agricoles car cela est source de prospérité (…)», a appelé le porte-parole du Khalife. Contrairement aux précédentes visites émaillées de tension, celle-ci a été moins secouée, selon les correspondants de Walf sur place. Elle a été plus ou moins timide, voire terne, a en croire la même source. Sans doute en raison de la mise en garde des partisans du pouvoir à l’endroit des saboteurs. «Si je vois un seul brassard rouge, Wade ne foulera plus le sol de Touba. Je ferai le nécessaire. J’engage ma responsabilité car il s’agit d’un ndigël  du Khalife Général des mourides. C’est lui qui a demandé à ce que toutes les populations de Touba sortent massivement lui réserver un accueil exceptionnel. Et nous nous chargerons de sécuriser ce ndigël», avait déclaré le député Abdou Lahat Seck Sadaga. Macky Sall a passé la nuit à la résidence Cheikhoul Khadim. Il quittera Touba après la prière de ce vendredi qu’il effectuera à la Grande mosquée de Touba.

Initialement prévue avant-hier, cette visite présidentielle a été reportée in extremis, à cause de plusieurs raisons annoncées dans la presse. Selon celle-ci,  les Renseignements généraux (Rg) ont alerté les autorités comme quoi la visite risque de se dérouler sous haute tension, à cause de la colère des populations de Touba. Laquelle est alimentée par le sabotage sans précédent dans les urnes, lors des dernières législatives où plusieurs citoyens de cette ville sainte ont été privés de vote. Pis, beaucoup d’entre eux n’ont pu récupérer leurs cartes d’électeur. En outre, les réunions préparatoires du magal entre le ministre de l’Intérieur et les autorités municipales, ont été souvent marquées par des invectives ponctuées de mises en garde. La dernière en date tournait autour des factures d’électricité de la ville sainte.

 

 

Pape NDIAYE

 

Tagged Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *