Programme en cours

Lun Avr 21, 2014 @15:00 - 04:00PM
Hip Hop Nation
Lun Avr 21, 2014 @16:00 - 06:00PM
Lamb ji (redif)
Lun Avr 21, 2014 @17:00 - 05:10PM
Flash wolof 17h
Lun Avr 21, 2014 @18:00 - 06:10PM
Flash francais 18h
Lun Avr 21, 2014 @18:10 - 07:00PM
Nepad Musical
Lun Avr 21, 2014 @19:00 - 07:30PM
Xibaar 19h
Lun Avr 21, 2014 @19:30 - 08:00PM
Débat du jour wolof
Lun Avr 21, 2014 @20:00 - 08:30PM
Journal 20h
Lun Avr 21, 2014 @20:30 - 09:00PM
Débat du jour francais
Lun Avr 21, 2014 @21:00 - 10:30PM
Air de jeux

FACE AU DEPART DE REWMI DE LA COALITION BBY

on .

 

Abdou Fall théorise la stratégie d’équipe leader pour déboulonner Idy à Thiès (Correspondance) - Partout ailleurs au Sénégal, les responsables de la mouvance présidentielle, s’ils n’ont pas le choix, peuvent se payer le luxe d’aller en désunion aux élections locales sauf à Thiès.C’est du moins la lecture faite du champ politique thiéssois par Abdou Fall, le coordonnateur national du mouvement politique «Andu Nawlé» qui avait à ses cotés le responsable départemental de son mouvement, Talla Seck.C’était à l’occasion d’une rencontre de partage et d’échange entre les militants «apéristes» et ceux dudit mouvement politique dans la communauté rurale de Thiénéba.Laquelle rencontre était le premier acte d’une alliance entre les deux partis en vue des prochaines élections locales. Pour Abdou Fall, Cette exception thiéssoise est la conséquence du départ de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar d’une composante importante qu’est le parti Rewmi.

 

Toute situation qui, selon lui, doit être prise en compte dans la stratégie de reconquête de l’espace politique thiéssois. A cette nouvelle donne qu’il faut gérer vient s’ajouter, selon Abdou Fall, le fait que dans un cadre global le Sénégal se trouve dans un contexte d’équipes leaders.

Pour simplement dire que la nouvelle réalité dans ce pays est que l’on ne réussit en politique qu’en équipe. Pour lui, il s’agit là d’une tendance très lourde qui s’est affirmée depuis 1988 quand le président Abdou Diouf s’est trouvé dans l’obligation de recourir à un système gouvernement de coalition élargie. Après lui, son successeur, Abdoulaye Wade n’est arrivé à la magistrature suprême que par la grâce d’une coalition. Une logique qu’il maintiendra tout au long de ses douze années de pouvoir à la tête du pays.

Aujourd’hui c’est une coalition qui a amené le président Macky Sall au pouvoir. Aussi estime-t-il que c’est cette coalition qu’il faut consolider, stabiliser et élargir. Cet élargissement qui doit aller au-delà des partis politiques pour prendre en compte les composantes de la société civile et autres personnalités assez représentatives dans leur localité est, selon Abdou Fall, d’autant plus opportun qu’ils s’acheminent vers des élections locales.

 
 
Twitter response: "Rate limit exceeded"