« Yoona ngi jengg »: Y’en a marre annonce une série de manifestations

Les activistes se disent très remontés par le maintien en prison de Landing Mbessane SECK alias Kilifeu à qui une liberté provisoire a été refusée contrairement à son compagnon d’infortune Simon KOUKA relâché pour des raisons de santé.

 

Face à la presse ce 18 novembre pour parler du dossier, Aliou SANÉ et Cie estiment que ce refus de liberté ressemble à un acharnement contre « un citoyen sénégalais gênant gardé en prison pour servir d’exemple aux autres ». Ainsi, « Y’en a marre »  annonce une série de manifestations pour dénoncer « cette justice à double vitesse ». Des manifestations sous le slogan ‘Yoona ngi jengg’ (La justice est en train d’être partisane).

 

« Est ce qu’on peut parler de justice ? Tous les Sénégalais sont écœurés par la manière dont ce dossier est en train d’être piloté. Au-delà de Kilifeu, il s’agit de notre justice. Tous les Sénégalais s’émeuvent de la manière dont la justice est conduite. Personne n’est content de notre justice. Aujourd’hui la rupture de confiance entre la justice et les citoyens est profonde, et pire encore, parce que les gens n’essaient même plus de sauver les apparences », déclare le coordonnateur dudit mouvement.

 

Par ailleurs, Aliou SANÉ demande à ce que « la personne qui a pris la vidéo du téléphone de Thierno DIALLO et l’a remise à Leral.net soit identifiée et que Léral réponde de ses actes ».

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*