Accusations contre TELIKO : Madiambal persiste et signe

Madiambal-Téliko : suite et pas fin. Dans la livraison d’hier du journal Le Quotidien, Madiambal Diagne revient à la charge, persiste et signe dans ses accusations contre le Président de l’Ums.

 

Lesquelles accusations ont été formulées dans l’émission Grand Jury de la Rfm du dimanche 28 mars 2021. «Le juge Téliko a reçu la bagatelle de 8 millions 925 mille francs Cfa pour des +per diem+ sur 51 jours de mission au Tchad. Il devait donc rembourser la somme de 4 millions 462 mille 500 francs Cfa, à raison de 500 mille francs par mois. Une retenue à la source avait été opérée sur ses indemnités versées par les Chambres africaines extraordinaires pour la période allant d’octobre 2014 (date de révélation du scandale) à février 2015. Les remboursements s’étaient arrêtés quand l’opinion publique avait vite oublié la clameur soulevée par le journal Enquête», écrit le directeur de Avenir Communication dans sa chronique hebdomadaire, Les lundis de Madiambal. «Ainsi, Souleymane Téliko reste devoir la somme de 1 million 712 mille 500 francs Cfa. Toutes ces informations sont contenues dans le +Rapport final narratif et financier+, produit en juin 2015 par les Chambres africaines extraordinaires», enfonce le patron du Quotidien.

Sous le coup d’une plainte, Madiambal Diagne dit n’avoir reçu aucune assignation de la part du Président de l’Ums ou de ses avocats. «Je tiens à préciser qu’au moment où j’écris ces lignes, aucune assignation ne m’est encore parvenue, ni à mes bureaux ni à mon domicile. J’ose penser que Souleymane Téliko ne m’a pas fait +citer à la Mairie+, car mes adresses restent connues. En attendant, je réitère à la face du monde que je détiens la preuve irréfutable de mes affirmations», lit-on dans sa chronique.

 

 

Lire aussi

TELIKO sur les accusations de Madiambal : « Je n’ai pas le temps de répondre à des verbiages »

 

 

Ibrahima ANNE

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*