Aéroport International Blaise DIAGNE : après la panique, une plainte plane

Il y a eu plus de peur que de mal, hier matin, à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass. L’un des réacteurs de l’avion d’Ethiopian Airlines qui avait à bord 190 passagers a pris feu quelques minutes après avoir décollé du tarmac de l’aéroport. Obligeant ainsi le pilote à faire demi-tour et à redescendre sur la piste pour se sauver avec les passagers qui avaient déjà pris panique.

Les passagers du vol 908 de la Compagnie Ethiopian Airlines n’oublieront pas de sitôt la journée d’hier. Ces derniers ont vécu une grosse frayeur après que l’un des réacteurs de l’appareil qui les transportait a pris feu, quelques minutes après son décollage de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) de Diass. N’eût été la diligence du pilote qui a fait un demi-tour pour se reposer sur sa piste de départ, un crash allait se produire. Extirpés de l’appareil avec ses camarades par les secouristes, notamment les équipes d’urgence au sol, les sapeurs-pompiers et l’équipage à bord, l’un des passagers a déroulé le film d’un crash aérien qui a été évité de justesse. «Quand le vol a décollé, 5 minutes après, nous avons entendu un grand bruit. L’avion a pris feu sur le côté droit. Mais le pilote est retourné sur la piste et il a réussi à atterrir. Vraiment, nous avons eu très peur. Mais, Dieu merci, tout s’est bien passé. Le pilote dit avoir essayé d’alerter, mais il n’arrivait pas à joindre les gens qui étaient à la tour de contrôle. N’empêche, il s’est débrouillé pour atterrir», relate Abdou Khadre Ndongo, joint par une radio de la place. La direction de l’Aibd a réagi pour donner plus de détails sur l’incident qui s’est produit au niveau de l’aéroport et qui a failli coûter la vie à plus de 100 personnes. Et c’est le chef de département des relations publiques et de la communication de l’Aibd, Tidiane Tamba qui s’est expliqué via le même canal. «Quand nos services ont été alertés de cet incident, automatiquement, le point d’urgence a été activé. Cela s’est très bien déroulé, en parfaite harmonie et en collaboration avec les équipes d’urgence au sol, les sapeurs-pompiers et l’équipage à bord. L’avion a pu se poser tranquillement et les secours ont été effectués très rapidement», renseigne-t-il. Poursuivant, le patron du pôle Communication de l’Aibd informe que les passagers qui étaient à bord ont été acheminés manu militari au niveau de la zone d’embarquement. Mieux, pour rassurer l’opinion, Tidiane Tamba affirme que tout est rentré dans l’ordre et que tous les vols en provenance et à destination de Dakar s’effectuaient comme prévu.

Mais, certains passagers ne comptent pas en rester là et menacent de porter l’affaire devant la justice.  « Nous venons d’échapper quasiment à un crash à l’AIBD à bord d’un vol Ethiopian Airlines .Des les formalités d’embarquement à l’intérieur, j’étais surpris de la qualité de l’avion et j’ai interpellé les Stewards. Avec d’autres passagers, nous n’excluons pas d’attaquer la compagnie pour mise en danger de la vie d’autrui. Nous saisirons nos avocats pour que l’appareil soit cloué au sol. De toutes les façons moi je ne reprends plus les avions d’Ethiopian. Ils ont mis nos vies en danger en nous donnant un vieil avion dont la porte avait du mal à se fermer », témoigne un des passagers.

 

 

 

 

Samba BARRY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*