Categories ActualitésPolitique

AFFAIRE DES 94 MILLIARDS : Mamour Diallo porte plainte aujourd’hui contre Sonko

Très bientôt le député de Pastef fera face au juge et certainement en prison.  Son ennemi juré Mamour Diallo porte plainte contre lui, ce mardi, pour «diffamation et diffusions de fausses nouvelles».

El Hadj Diouf, le tonitruant avocat de Mamour Diallo, ne perd pas de temps. Moins de 72 heures après l’adoption par l’Assemblée nationale des conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards, il a invité toute la presse nationale à venir assister à la plainte qu’il va déposer, aujourd’hui, à 11 heures, contre le député Ousmane Sonko, auprès du procureur de la République.  Les délits visés par l’avocat sont ceux de «diffamation et diffusion de fausses nouvelles». Si cette plainte est jugée recevable, Ousmane Sonko risque le mandat de dépôt immédiatement. «Lorsque le procureur de la République se rendra compte qu’il y a eu diffusion de fausses nouvelles pouvant entraîner soulèvement populaire, il devra exiger le placement sous mandat de dépôt», avait-il dit, ajoutant que les accusations sont d’une gravité exceptionnelle. Ousmane Sonko doit être arrêté et emprisonné. L’avocat avait déjà annoncé la couleur depuis longtemps. A maintes reprises, il a exprimé l’intention de son client de porter plainte contre le leader du parti Pastef qui l’accuse d’avoir détourné la somme de 94 milliards de francs. En effet, le 26 août dernier, lors d’une conférence de presse, El Hadj Diouf affirmait qu’il attendait l’examen et l’adoption par la plénière des conclusions du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur cette affaire pour saisir la justice. «La commission d’enquête parlementaire a déposé son rapport sur la table du président de l’Assemblée nationale et les députés seront bientôt convoqués en session plénière pour constater que  son client Mamour Diallo a été blanchi. Et c’est seulement après que le procureur de la République va entrer en action», avait-il dit. Vendredi dernier, l’Assemblée nationale, largement dominée par la mouvance présidentielle, a validé les conclusions de la commission d’enquête parlementaire, lavant ainsi de toute soupçon l’ancien directeur des Domaines, comme on pouvait s’y attendre. «Nous avons estimé que le député Ousmane Sonko n’a pas fourni les preuves de ses accusations. Par conséquent, nous estimons que Mamour Diallo est innocent », avait déclaré le député Abdoulaye Wilane, membre de la mouvance présidentielle, qui égratignait au passage le député de Pastef. Il affirme que Sonko qui n’était pas présent lors de cette audition manque de respect à ses collègues. Mais auparavant, avant d’entendre le député, le procureur de la République devra saisir l’Assemblée nationale pour demander la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko. Cependant cela ne devrait être qu’une toute petite formalité parce qu’il est de notoriété publique que les députés de Benno Bokk Yaakaar ne portent pas Ousmane Sonko dans leur cœur.  Mais le candidat arrivé troisième à la dernière présidentielle ne va pas se laisser conduire à l’abattoir sans réagir. D’ailleurs, il a déjà porté plainte contre Mamour Diallo et les députés membres de la commission d’enquête parlementaire. D’ailleurs, il a été entendu par le Doyen des juges la semaine dernière à propos de ces deux plaintes.

Ch.G.DIENE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *