Agriculture : Sept nouvelles variétés homologuées par l’ISRA

L’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra) a homologué sept  nouvelles variétés à «double usage» dont quatre variétés de mil et trois variétés de fonio, indique un communiqué.

 

Parmi ces variétés, il y a respectivement un hybride dénommé Taaw et  une qui porte le nom du chercheur Amadou Fofana, (Fofana), un des pionniers dans la recherche et la création variétale du fonio. La variété hybride Taaw  représente la première variété hybride de mil créée au Sénégal et présente l’avantage d’être de cycle précoce (70 à 80 jours), très productive en culture intensive (3 à 4 t/ha), de taille moyenne avec des épis longs avec un important feuillage toujours vert qui peut servir dans l’alimentation du bétail. «Ces nouvelles technologies apportent une plus-value aux paysans sénégalais avec une bonne production en grains et en biomasse (variétés à double usage)», affirme Oumar Sy, à l’origine de la création de ces variétés. La cérémonie d’homologation  a eu lieu le jeudi dernier  au pôle de recherche de Hann de Dakar.

Oumar Sy précise que les variétés à double usage sont hautement productives, résistantes au stress biotique (insectes, maladies) et abiotique (sécheresse et fertilité des sols). A l’en croire, elles permettent aux producteurs d’avoir des grains pour la nourriture humaine et du fourrage pour l’alimentation du bétail et du matériel végétal (tiges) pour les travaux de construction et le bois de chauffe et avec des cycles raccourcis et une très bonne adaptabilité aux conditions climatiques grâce à leur grande taille, leurs épis longs et leur bonne capacité de tallage. Et sur le plan sécurité nutritionnelle, elles sont 3 fois plus riches en fer et en zinc, bénéfiques pour la santé et le développement pour les enfants à bas âge, les femmes allaitantes, entre autres. Selon le chercheur, l’homologation des 3 variétés souna candidates dont la SL28 appelée «Souna du Saloum» (105 jours), la SL169 dite «Souna du Sine» (92 jours) et la SL423 dénommée «Souna du Baol» avec un cycle de 87 jours permettra aux producteurs semenciers de produire des semences certifiées pour les paysans et autres utilisateurs.

Pour ce qui concerne le fonio, Mame Codou Guèye, chercheur au Ceraas et coordonnatrice du volet fonio de l’Isra informe que les recherches menées, au Sénégal depuis quelques années, ont permis de créer trois nouvelles variétés dont une d’origine sénégalaise dénommée «Fofana». Cette dernière tout comme les variétés «Fonio Bi» et «Niata» donne des gros rendements allant jusqu’à 750 kg/ha.

 

 

 

 

 

Khady GUEYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*