Antoine DIOME : « Aucun répit ne sera laissé aux malfaiteurs»

Le ministère de l’Intérieur a procédé, hier, au lancement dudit numéro vert gratuit,  afin de signaler les cas de violences, d’agression et de meurtre. «C’est l’occasion pour moi d’annoncer qu’au-delà du numéro de la gendarmerie qu’est  le 800 00 2020, les citoyens sénégalais auront désormais à disposition un nouveau numéro plus facile à retenir qu’est le 123 », a annoncé le ministre de l’intérieur Antoine Félix Diome. Il s’exprimait hier lundi 23 mai, lors d’une visite à la cité Batrain 2 à l’ancienne Piste sise à Mermoz pour apporter son soutien aux familles victimes d’un incendie qui a coûté la vie à une femme d’une trentaine d’années. Diome a profité de l’occasion pour rassurer les populations suite aux agressions notées ces derniers jours. «J’invite toutes les populations de Dakar et des autres régions du pays, à chaque fois qu’elles voient quelque chose qui nécessite d’appeler des secours ou que les forces de défense et de sécurité soient présentes, qu’elles le fassent immédiatement ». « Avec la police nous avons le 17 qui est fonctionnel. Et enfin avec les pompiers il y a le 18 ». Il a promis que les Forces de défense et de sécurité vont poursuivre les malfaiteurs, les agresseurs jusque dans leurs derniers retranchements.

« Les malfaiteurs seront traqués »

Par ailleurs, le ministre s’est voulu ferme face aux agresseurs et autres malfrats en déclarant : « Aucun répit ne sera laissé aux malfaiteurs. Il faut qu’ils comprennent que les braves populations, qui vivent à la sueur de leur front, auront l’assistance, le soutien et toute la protection de l’Etat. Je veux être très clair sur ce sujet ».

Exit mobile version