Après Kilifeu, les membres de M2D commencent à quitter les prisons

Le Mouvement de défense de la démocratie (M2D), qui a initié la manifestation qui se tient actuellement à la Place de la Nation, commence à avoir gain de cause.

Après le rappeur Kilifeu, qui a quitté le commissariat central de Kaolack après son face-à-face avec le procureur, c’est au tour des membres du M2D de humer l’air de la liberté.  Ces derniers, au nombre de huit, ont été arrêtés lors des émeutes de mars dernier et croupissent depuis en prison Diourbel et à Ziguinchor. 

Seulement assure Ousmane SONKO qui a confirmé l’information, tous n’ont pas été libérés. A l’en croire, à Diourbel, trois des quatre détenus sont libres. Par contre Ndongo DIOP est resté en détention. Ce qui, selon le député, est incompréhensible. 

 

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*