Categories People

Après le Bercy de Waly, un concert de contestations des promoteurs : « l’artiste les aurait dribblés »

Le concert de Waly SECK à Bercy continue toujours d’alimenter la presse nationale. En effet, après la mise en demeure envoyée au chanteur, les organisateurs de l’événement (Moustapha Dieng et Khadim Dia, respectivement patrons de Sen Vision Art et de Vouzenou) ont fait face à la presse hier pour s’expliquer par rapport à leur différend avec le chanteur. A les en croire, le fils de Thione SECK les aurait bernés. «Nous avions conclu un accord de  60 % – 40 %, à chaque fois que quelqu’un faisait jouer son carnet d’adresses pour décrocher un parrain. Si c’est Waly qui démarche un parrain, il aura 60 % et nous  40 % et l’inverse était valable. Nous avons décidé de procéder de la sorte pour supporter les charges de l’organisation», a dit Moustapha DIENG. Mais, selon le patron de Sen Arts-Vision, Waly SECK n’a pas respecté cet engagement. Selon lui, Waly a décroché plusieurs parrains à leur insu. Aussi, les promoteurs assurent que l’interprète de «Waly family» a voulu les dribbler lors de l’audience avec le président de la République. Selon eux, Waly est arrivé au palais en premier et a demandé aux gendarmes de ne pas les laisser entrer. Ce que les hommes en bleu ont fait. Toujours selon les organisateurs, leur présence à l’audience a été rendue possible par un membre de la présidence qu’ils ont contacté en urgence. Sur les 50 millions que le chef de l’Etat aurait remis au chanteur, les deux promoteurs ont voulu être prudents. Ils annoncent, par ailleurs, la somme de 8 millions qui leur a été remise par l’APIX, «en guise d’appui pour un projet qui vend la destination Sénégal».

WALFNET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *