Arrestation de Dame MBODJI, les enseignants sur le pied de guerre

Après le Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (CUSEMS)/Authentique qui exige la libération de son secrétaire général, c’est au tour du CUSEMS de se faire entendre. Abdoulaye NDOYE et ses camarades qui dénoncent « les arrestations arbitraires, la violation des libertés individuelles, démocratiques, rappellent « que le droit de manifester, de s’exprimer; sont des droits fondamentaux sont consacrés par la Constitution ».

 

 

Dans le même élan de solidarité, le G20 et le Syndicat autonome des Enseignants du Moyen Secondaire (SAEMSS) ont également élevé la voix pour apporter leur soutien à leur camarade interpellé et aussi mettre en garde le gouvernement contre toute dérive autoritaire.

Dame MBODJI a été interpellé hier samedi au centre-ville de Dakar où, avec d’autres activistes, il voulait tenir un sit-in.

 

 

 

 

WALFNet

1 Commentaire

  1. Inadmissible ce qui se passe au Sénégal en ce moment. Tous les citoyens, les enseignants, la société civile et les organisateurs épris de justice et de paix doivent s’unir pour barrer la route à ce régime dictatorial qui veut museler les citoyens à dire ce qu’ils pensent et à manifester leurs mécontentements.
    Nous sommes de tout cœur avec notre camarade Mbodji qui est illégalement arrêté alors qu’il était dans ses droits de manifester….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*