ActualitésCulturePeople

Baba MAAL célèbre ses 37 années de carrière à Paris

Depuis 37 ans qu’il sillonne le monde pour vulgariser la culture pulaar, Baba Maal a eu tous les honneurs ce week-end dans la capitale française lors de la soirée célébrant la carrière de sa formation musicale : Daandé Léñiol.

(Envoyé spécial) – La mythique salle du Zénith de Paris s’est révélée toute petite pour accueillir les nombreux invités qui ont afflué de partout en Europe, du Sénégal, de la Mauritanie…pour célébrer la culture pulaar et rendre hommage à Baba Maal qui, à 68 ans, célèbre 37 années de carrière. Monté sur le podium à 20 h 10 locales, le lead-vocal du Daandé Léñiol est resté sur scène jusqu’à 1h du mat’. Ce, devant un public venu de partout : Mantes La Jolie, Le Havre, Etampes, Trappes… en France. Mais, également des Etats-Unis, de la Belgique, de l’Espagne… Ce qui fait que Baba Maal a proposé que la prochaine édition se tienne à Bercy, voire même au Stade de France.

Profitant de ce fort moment d’écoute et de communion, l’enfant chéri du Fouta a demandé aux jeunes, fer de lance et avenir de demain, venus nombreux pour marquer l’événement, à s’engager dans des actions nobles plutôt que dans celles qui sont nuisibles pour la société, comme le terrorisme, les querelles de bas étage, entre autres.

Pour vivre ce grand moment de communion, de Dakar, sont venus Amadou Kane Diallo, fidèle parmi les fidèles de Baba Maal, ancien Dg du Cosec, Président du Mouvement Bamtaare et responsable de la majorité présidentielle à Ndioum, Aliou Dembourou Sow, président de Convergence des éleveurs républicains, Boubacar Bâ, responsable Apr à Gamadji Saré, Malick Oumar Bayal, opérateur économique, Djiby Bâ, hôtelier à Ourossogui, en plus des représentants du consulat et de l’ambassade du Sénégal à Paris. Aussi, des artistes venus de Dakar ont marqué de leur présence l’événement. Il s’agit de Waly Ballago Seck, Mapenda Seck et de grands noms du rap sénégalais et français.

Il était prévu un colloque à l’ambassade du Sénégal à Paris. Finalement, pour des raisons liées au deuil, suite au décès des 11 bébés de Tivaouane, ces échanges n’ont pu se tenir. Sur place, devant le consul et l’ambassadeur, Baba Maal a signé le livre de condoléances. Il les a présentées au président de la République, au peuple sénégalais et aux parents des victimes pour lesquelles il a observé une minute de silence avant de revisiter son riche répertoire en tradi-moderne. A la satisfaction du public qui en redemande.

Abou KANE

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 082

3 Comments

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *