Barthélémy DIAS, rendez-vous avec le juge après la présidentielle

Les allers-retours au tribunal n’en finissent pour le maire de Mermoz Sacré-Cœur.

Appelé à la barre ce mercredi dans le cadre de l’affaire Ndiaga DIOUF, Barthélémy DIAS a vu son procès être de nouveau renvoyé. Et ce jusqu’au 10 avril prochain, au lendemain de la prochaine présidentielle.

Pour rappel, en première instance, le maire de Mermoz-Sacré-Coeur, Barthélémy DIAS ainsi que deux agents de sa municipalité, Habib DIENG et Babacar FAYE, ont été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme pour « coups mortels, coups et blessures volontaires et de détention illégale d’arme sans autorisation administrative ». Et à verser vingt-cinq millions de dommages et intérêts à la famille du défunt, Ndiaga DIOUF.

Seulement, ce verdict n’avait pas enchanté le maître des poursuites qui avait interjeté appel.

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*