Birahim SECK : « Les arrestations tous azimuts ne sont pas acceptables»

Le coordonnateur du forum civil s’est prononcé sur l’affaire opposant le député Ousmane SONKO et la jeune fille Adji SARR. Doutant fortement de la parole de ceux qui présentent ladite affaire comme privée, Birahim SECK demande l’arrêt des arrestations arbitraires qui montrent la volonté du pouvoir de piétiner l’état de droit.

« L’irradiation médiatique de partisans du pouvoir sur un dossier opposant des particuliers sème des doutes sur son caractère strictement privé. Les arrestations tous azimuts qui ne sont pas acceptables dans un Etat de droit. Il faut savoir raison garder », écrit-il sur son compte twitter.

 

Pour Birahim SECK qui appelle pourtant à la retenue, « les accusations répétées sur les méthodes de surveillance de la police (espionnage et piraterie) ne rassurent pas sur l’impartialité et l’éclatement de la vérité ».

 

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*