ActualitésNon classéPolitique

Birahime SECK : « le conflit en Casamance ne saurait être un terrain de jeu… »

Le coordonnateur du Forum Civil s’insurge contre les tenants du pouvoir qui agitent la crise en Casamance pour régler des comptes politiques. Selon lui, ceux qui parlent d’arrestations de rebelles reliant la capitale afin de participer au rassemblement de la coalition Yewwi Askan Wi sont en train de mettre de l’huile sur le feu.

« Le Gouvernement et ses soutiens doivent faire très attention avec l’utilisation du terme « rebelle » dans une communication purement politicienne.N’est-ce pas, d’ailleurs, le Président de la République qui avait demandé qu’on ne parle pas, de manière inconsidérée, du conflit en Casamance? Il faut arrêter de jouer avec le feu et contre les intérêts du peuple », écrit Birahime SECK.

Pour le coordonnateur du Forum Civil, « le conflit en Casamance ne saurait être un terrain de jeu pour des préoccupations bassement politiciennes ».

Annoncée par Madiambal DIAGNE, l’arrestation de rebelles à Dakar a été confirmée par le porte-parole du gouvernement.

WALFNet

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 279

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *