Categories ActualitésSociété

Blocage de l’AIBD : les services de Maïmouna NDOYE SECK accablent les grévistes qui « veulent plus d’argent »

La grève des aiguilleurs du ciel qui a paralysé le nouvel aéroport de Diass durant 24 terribles heures n’est qu’une question d’argent.

C’est ce que semble dire le ministère des Transports aériens et du développement des Infrastructures aéroportuaires mis à l’index depuis l’ouverture de l’AIBD. Interrogé par le journal L’As, un responsable dudit ministère met en exergue l’augmentation d’une prime qui serait à l’origine du courroux des contrôleurs aériens.

«il faut dire qu’ils ont déjà 200 mille F CFA d’indemnités, en plus de leur salaire qui dépasse le million. Ils veulent aujourd’hui 150 mille F CFA de plus. On leur a proposé 50 mille F CFA en attendant de faire les évaluations. Leurs collègues,  ingénieurs de maintenance et ingénieurs météo ne se plaignent alors qu’ils travaillent ensemble et font la même distance pour venir travailler», indique le responsable du  ministère des Transports aériens et du développement des Infrastructures aéroportuaires.

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *