Categories ActualitésSociété

CHERTE DE L’ELECTRICITE, LIBERATION DE GUY MARIUS ET CIE… L’opposition renoue avec les manifs et appelle à la mobilisation

Suppléés par les activistes de Ñio Lank, Gilets rouges, Nittu Degg… dans le combat contre les dérives du régime, les partis politiques de l’opposition sont décidés à redescendre sur le terrain, ce vendredi, pour la manifestation du 10 janvier contre la cherté de l’électricité, la libération des «détenus politiques». Ils ont appelé à la mobilisation.

L’opposition est décidée à renouer avec les manifestations. Le Coordonnateur du Front, M. Moctar Sourang qui a reçu les initiateurs du mouvement a rappelé l’implication du Front national de résistance dans le combat mené par Ñio Lank par le biais de la désignation de deux représentants permanents dans les instances de la plateforme et la mobilisation des militants de l’opposition dans les combats en cours. Examinant la demande du Mouvement «Ñio Lank», le Frn, après avoir insisté sur son «attachement au respect et à la considération mutuelle» de toutes les composantes impliquées dans la lutte pour la défense des droits et libertés, a marqué son accord pour contribuer de façon décisive à la réussite de la manifestation du 10 janvier 2020.

Sous ce registre, le Frn a lancé un appel à tous ses membres à y prendre part activement. Aussi, il demande à tous les leaders de lancer des appels à leurs militants et sympathisants à se mobiliser pour la réussite de la manifestation. Dans le même sillage, le Frn a décidé de délivrer un message fort lors de cette importante manifestation, de façon visible et sans équivoque pour exprimer, encore une fois, sa détermination constante face aux «dérives» du pourvoir de Macky Sall. Non sans réaffirmer son engagement «à prendre ses responsabilités pour mener à bien tous les combats, actuels et futurs, dans le cadre de son plan d’actions» et inviter à son tour tous les mouvements citoyens et sociaux à le rejoindre dans le cadre d’une synergie des forces pour faire reculer le pouvoir en place et sauvegarder les acquis démocratiques et sociaux.

Fadel Barro et Cie qui ont conduit la délégation du mouvement «Ñio Lank» ont indiqué que «leur démarche entre dans le cadre de la recherche de convergences dans la lutte contre la hausse du prix de l’électricité, pour la libération des militants arbitrairement arrêtés lors des manifestations notamment Messieurs Guy Marius Sagna, Galass Fall et Ousmane Sarr et pour une participation conjointe, multiforme et massive à la manifestation du Vendredi 10 janvier 2020 à la Place de la Nation». Le Mouvement «Ñio Lank» a, par la même occasion, dénoncé «l’instrumentalisation» de la Justice et a appelé à un regroupement des «forces citoyennes, politiques et sociales pour faire face aux violations répétées des droits et libertés garanties par la Constitution».

Faisant le point sur l’évolution des travaux de la Commission politique du Dialogue national, la conférence des leaders a adressé ses vives félicitations aux plénipotentiaires de l’opposition et les encourage à persévérer dans la recherche des voies et moyens pour garantir définitivement l’intégrité du processus électoral. Le Frn a ensuite entendu le rapport de ses représentants à ce dialogue.

Magib GAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *