CIMETIERE DE PIKINE Deux jumelles retrouvées mortes

Ce sont des jumelles qui ont été retrouvées mortes au niveau du cimetière musulman de Pikine. D’après des témoignages recueillis auprès des riverains, c’est une femme à bord d’un taxi qui aurait déposé la caisse où étaient conditionnés les bébés avant de démarrer en trombe. Par la suite, une autre dame qui faisait la lessive, non loin des lieux, s’en est approchée pour avoir le cœur net.

Mais grande fut sa surprise de constater qu’il s’agissait, en réalité, de bébés de sexe féminin qui sont des jumelles sans vie. Par la suite, la femme de ménage a crié au secours. Et une foule s’est, ensuite, rassemblée sur le site pour alerter les limiers de Pikine et les sapeurs pompiers. Ce qui a fait sortir les responsables de la Jeunesse musulmane du Sénégal qui ont, à nouveau, déploré l’insécurité qui sévit dans ce cimetière musulman de Pikine où repose beaucoup de dignitaires de la banlieue. Ce lieu est devenu, ces derniers temps, un lieu de profanation de sépultures. L’absence de mur de clôture, le manque d’éclairage public et la démission des autorités municipales chargées de veiller à l’entretien du cimetière en sont les causes.

Cette découverte macabre n’est pas sans évoquer le cas Dieynaba Mboup, à la Cité Damel de Patte d’Oie. Agée d’une trentaine d’années, elle a fait une chute mortelle à partir du deuxième étage de l’immeuble où elle habite, suite à une visite inopinée d’un groupe de personnes qui se sont présentées à son domicile comme étant des policiers. Prise de panique par la tournure des événements, elle a tenté de prendre ses jambes à ses coudes pour se sauver. Il s’en est alors suivi une course-poursuite entre Dieyna et les faux limiers dans les appartements de l’immeuble. Malheureusement, dans sa folle course pour tenter de sauver sa peau, elle a alors escaladé le balcon à partir du deuxième étage de l’immeuble pour tomber sur deux voitures stationnées avant de baigner dans une mare de sang, Elle rendra l’âme avant même l’arrivée des secours. Pour l’heure, un suspect est arrêté par la Police qui a ouvert une enquête.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*