Le COUD dénonce les saccages et annonce des sanctions

Les scènes de pillages perpétrées lundi dernier dans le restaurant Argentin et sur certains édifices du campus social de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ne resteront pas impunies.

 

 

Dans un communiqué rendu public, la Direction du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) rappelle que suite à la publication des résultats de l’élection de renouvellement de l’amicale de la Faculté des sciences juridiques et politiques dans l’après-midi de la journée du lundi 7 juin 2021, «un groupe d’étudiants a perpétré des scènes de pillage dans les campus sociaux de la grande cité et de l’Ecole supérieure polytechnique (Esp)». Parce qu’il n’est pas partie prenante des élections de renouvellement des amicales d’étudiants, la Direction du Coud trouve «injuste, incompréhensible et inacceptable» que son patrimoine fasse l’objet «d’attaques, de saccages et de destructions de biens dont les étudiants sont les seuls bénéficiaires». 

Pour la direction du Coud, ce comportement ressemble à du sabotage au regard des nombreux efforts consentis pour améliorer les conditions et le cadre de vie des étudiants. «Des efforts constatables aussi bien par les étudiants que tous les usagers des campus sociaux. En conséquence, la Direction du Centre des œuvres universitaires de Dakar ne saurait laisser de tels actes impunis et se réserve le droit de faire toutes les investigations nécessaires pour identifier les auteurs afin de porter l’affaire devant les autorités judiciaires et académiques compétentes», annonce la direction du Coud dans le document. 

 

 

 

 

 

Samba BARRY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*