Categories Politique

Déthié FALL : «La vision de Macky s’arrête à Diamniadio»

Dans le parti Rewmi, on se plait à faire des plaisanteries et moqueries sur la vision jugée réductrice du Président Macky Sall en matière d’infrastructures. Paraphrasant le chef de file de Rewmi, Déthié Fall trouve que la vision de Macky Sall s’arrête à Diamniadio.

Farouche opposant du régime, les députés du parti Rewmi ne ratent aucune  occasion pour s’attaquer à Macky Sall et à son régime. Hier, au cours de l’examen du budget du ministère des Transports, le député Déthié Fall s’est illustré par des attaques contre la politique du Président Sall en matière d’infrastructures. Comme l’avait du reste souligné Idrissa Seck en son temps, Déthié Fall trouve que la vision de Macky Sall s’arrête à Diamniadio. Arguments à l’appui, il détaille : «La politique des transports et des infrastructures d’une manière générale est réduite à la vision de Macky Sall. On a toujours dit que le Président Macky Sall a une vision qui s’arrête à Diamniadio. Il faudrait qu’il voit très au-delà de Diamniadio. La politique ferroviaire ne doit pas s’arrêter à une idée mais que ça se concrétise». Pour donner un exemple, il souligne : «Nous sommes aujourd’hui en compétition avec Abidjan sur le marché de Bamako. Dakar – Bamako, c’est 1 320 kilomètres et Abidjan – Bamako : 1 100 kilomètres. Tant qu’on continue de perdre du temps sur le chemin de Bamako, on va toujours être dépassé par Abidjan. Ce sont des choses à régler par une vision et c’est ce qui manque au Président Macky Sall». S’agissant du projet du Ter, il fera savoir que «pour le Train Express Régional (Ter) énormément de milliards ont été engloutis. Pour sa livraison plusieurs dates ont été avancées, janvier 2019, novembre 2019… et maintenant on parle d’avril 2020. Dakar, c’est 80 % de l’économie sénégalaise, 73 % des véhicules immatriculés, 0,3 % de la superficie et 23 % de la population». Malgré cela, déplore le numéro 2 du Rewmi, «il n’y a aucune politique, aucun projet pour désengorger Dakar».

Sa collègue du Grand parti, Aïssata Sabara, s’est attaquée au concessionnaire français chargé d’exploiter l’Autoroute à péage. Pour elle, «Eiffage n’est intéressée que par l’argent. Cela est marqué par l’absence d’éclairage sur l’autoroute à péage». Mais c’était sans compter avec les députés de la majorité qui ont porté la réplique. Pour le député Sana Kanté «dire que Macky n’a pas une vision c’est faire du nihilisme». Selon lui, «Macky Sall  est en train de décongestionner Dakar par des travaux lancés par ci et par là».

 Relativement à la sécurité routière, les députés se sont largement appesantis sur les nombreuses pertes de vies humaines engendrées par des accidents de la circulation. Ils ont, à ce titre, déploré l’insécurité routière découlant de l’insuffisance et même de l’absence d’éclairage des autoroutes.  Pour résoudre cette équation, ils ont appelé à instaurer le permis à points. Ils ont, ainsi, suggéré la relance de la réflexion sur la proposition de loi relative au permis à points. En outre, pour éradiquer les traversées irrégulières des autoroutes par les personnes et les animaux, il a été demandé l’édification de passerelles sur certains axes. De même, la sensibilisation accrue des populations, particulièrement des éleveurs, a été préconisée. Concernant les accidents routiers et leurs cohortes de victimes, le ministre a affirmé que, selon les données de l’Oms, plus de 3 000 décès sont enregistrés, chaque année. Les causes, selon lui, «sont diverses et ne sont pas exclusivement imputables aux chauffeurs professionnels». Il dira qu’en matière de contrôle technique, «le taux de 47 % de véhicules contrôlés demeure insuffisant et ainsi l’Etat va déconcentrer davantage les services de contrôle technique au niveau des régions afin d’améliorer sensiblement ce taux».

 

 

 

 

 

 

Magib GAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *