ActualitésSociété

Ecoles françaises à Touba : Cheikh Oumar ANNE déresponsabilise l’Etat

 Hier, en plénière, à l’Assemblée nationale, lors du vote du Budget du ministère de l’Education nationale, l’absence d’écoles classiques et d’enseignement général s’est invitée dans les débats. Abordant cette question, le ministre en charge du secteur a reconnu que ce problème est «très complexe». Ce, à cause du statut particulier de la ville de Touba. «Il est important de réfléchir sur les voies et moyens pour trouver des solutions appropriées. A cet effet, les élus et acteurs de cette ville sont invités à programmer des rencontres pour échanger sur ces préoccupations», a-t-il proposé comme esquisse de solution. Une manière de se réfugier derrière les élus et acteurs originaires de Touba. Par ailleurs, Cheikh Oumar Anne a indiqué que, en 2022, le Sénégal compte 17 030 écoles et établissements scolaires dont 3 871 au préscolaire, 10 688 à l’élémentaire, 2 471 au moyen-secondaire.

Ndèye Maguette SEYE

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 435

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *