Ecrivain noir engagé : Hemley Boum distingué pour son roman ‘’Les maquisards’’

L’écrivain camerounaise Hemley Boum a remporté la première édition du prix littéraire de l’écrivain noir engagé, du Cercle des amis des écrivains noirs engagés (CENE littéraire), pour son roman ‘’Les maquisards’’, annonce un communiqué transmis jeudi à l’Agence de Presse sénégalaise.
 
Le prix du livre engagé distingue un écrivain noir auteur d’une fiction ou d’un essai ‘’mettant en exergue une cause humaine, sociétale, idéologique, politique, culturelle, économique ou historique en lien avec le Monde noir’’, indique la même source.
‘’Les maquisards’’ raconte une saga familiale autour de la résistance anticoloniale au Cameroun. 
 Le Prix de l’engagement littéraire, quant à lui, a été décerné par le comité de La CENE à Bwemba Bong, récemment auteur de ‘’Réflexion sur une dynamique de combat pour la Renaissance africaine’’. 
 
 Ces deux auteurs ont été distingués ‘’parce qu’ils ont choisi de poser des questions afin que rien de ce qui nous afflige ne soit escamoté, parce qu’ils ont entrepris d’énoncer et de dénoncer des tragédies humaines, sociales, historiques ou nouvelles afin que rien de ce qui nous est essentiel ne soit englouti ou recouvert sous la poussière de l’oubli, parce que le redéploiement de nos énergies collectives requiert de sortir de l’indifférence et de la perdition pour traiter ce qui doit l’être’’, souligne le jury présidé par Ambroise Kom. 
Hemley Boum ‘’revisite avec passion et volonté de fiction la lutte pour l’indépendance du Cameroun’’, souligne le communiqué, rappelant ‘’l’immense travail de préparation en amont de ce livre (qui) force l’admiration’’.
 ‘’Si le sujet est la décolonisation dans un pays africain, Blancs et Noirs ne sont pas pour autant dressés les uns contre les autres, mais s’imbriquent par un jeu subtil où le fils d’un marin breton devient l’ami d’un héros bassa de la résistance’’. 
Initiatrice du prix, la CENE littéraire est une association de droit suisse fondée en mai 2015. Elle décerne deux prix chaque année : ‘’le prix du livre engagé et le prix de l’engagement littéraire’’, précise le texte, relevant que écrivain noir, le comité renvoie à l’appartenance à une histoire commune, celle des Africains et des afrodescendants. 
 
Le Jury était composé d’Hortense Sime, Théo Ananissoh, Boubacar Boris Diop, Eugène Ebodé et Ambroise Kom (président). La CENE est présidée par Maître Flore Agnès Nda Zoa, avocate camerounaise diplômée en Suisse et qui y exerce. 
 
Le prix sera remis à l’occasion du prochain Salon du livre de Genève, prévu du 27 avril au 1er mai prochain. CENE tiendra pour la première fois un stand sous l’arbre à palabres du Salon africain où de nombreux livres engagés récents et anciens seront exposés. En particulier ceux de ‘’l’auteur de l’année’’, Mongo Beti.
APS
 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*