Categories International

Egypte : Les étudiants sénégalais décidés à chasser l’ambassadeur

Les étudiants sénégalais en Egypte sont remontés contre l’ambassadeur Talla Fall qu’ils accusent d’incompétence. Ils assiègent l’ambassade, depuis lundi, et exigent son départ et la prise en charge de leurs revendications. 

 

Les étudiants sénégalais en Egypte exigent le départ de leur ambassadeur. Dans la mise en œuvre de leur plan d’action, ils assiègent, depuis lundi, l’ambassade du Sénégal au Caire, pour exiger le départ de leur représentant diplomatique.

En effet, depuis longtemps, ils réclament, entre autres, l’établissement de l’équivalence entre le Bac arabe officiel du Sénégal et celui des universités égyptiennes, en particulier celle d’Al-Azhar, l’attribution de bourses aux étudiants ayant rempli les conditions nécessaires et le renouvellement de leurs passeports.

Les étudiants souhaitent le départ de l’ambassadeur, parce qu’à leurs yeux, il est incompétent pour occuper ce poste, car ne comprenant pas la langue officielle du pays et sa culture. ‘’Rien n’est personnel dans nos revendications. Nous n’avons aucune dent contre l’ambassadeur. Nous sommes des Sénégalais avertis et conscients de l’importance d’un ambassadeur. Mais, malheureusement, notre ambassadeur  ne fait absolument rien dans l’intérêt de la communauté sénégalaise. En effet, la communauté sénégalaise résidant en Égypte, comptant environ 500 Sénégalais, plus de 400 parmi eux sont des étudiants. Ce qui veut dire que la diplomatie doit tout d’abord être une véritable interface entre la communauté estudiantine sénégalaise et celle  égyptienne. Un ambassadeur qui ne comprend ni la langue arabe ni la culture arabe ou égyptienne ne pourra jamais jouer ce rôle’’, soulignent-ils dans leur communiqué.

En outre, les étudiants accusent l’ambassadeur Talla Fall de négliger le traitement du dossier concernant l’obtention d’une équivalence entre le Bac arabe sénégalais et celui égyptien. Selon eux,  ‘’l’ambassadeur n’a tenu aucune de ses promesses. Il n’a manifesté aucun effort pouvant faire avancer la procédure pour l’établissement de l’équivalence’’.

A cet effet, les étudiants expliquent que le représentant de leur association s’est rendu, à plusieurs reprises, auprès des autorités éducatives d’Al-Azhar pour se renseigner sur la procédure, mais, à chaque fois, ces dernières lui notifient que Cheikh Azhar – l’imam d’Al-Azhar – a donné son accord. Mais, faute de suivi de la part de l’ambassadeur, le dossier n’est toujours pas traité’’.

En effet, l’établissement de l’équivalence entre le Bac sénégalais et le Baccalauréat égyptien permettra aux étudiants sénégalais de s’inscrire directement dans les universités égyptiennes, sans passer par un test de niveau ou de refaire le Bac, mais aussi d’augmenter le quota d’étudiants sénégalais envoyés en Égypte.

Le problème  des passeports

Les étudiants disent également souffrir de l’expiration de leurs passeports, comme la plupart des Sénégalais établis en Egypte. Selon leur communiqué, des Sénégalais  sont souvent victimes d’expulsion sous les yeux de l’ambassadeur, faute de papiers. ‘’Parfois, c’est lui-même qui les dénonce aux autorités égyptiennes pour qu’ils soient expulsés. Ce ne sont pas des accusations gratuites, nous en avons des témoins. Le dernier passage de la commission de renouvellement des passeports au Caire  remonte à 2017. Aujourd’hui, les citoyens  sont obligés de se rendre à Dakar pour obtenir leurs papiers’’, indique le communiqué.

Les étudiants, qui ont assiégé l’ambassade depuis lundi dernier, se disent prêts à rester sur les lieux jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.  Ils disent par ailleurs craindre que l’autorité consulaire donne l’ordre à la police égyptienne d’entrer à l’intérieur de l’ambassade pour les déloger.

 

 

 

 

 

EnQuete

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *