Election HCCT : vent de révolte à Matam

S’il y a une localité où la lutte pour l’élection des 5 membres du Haut conseil des collectivités locales et territoriales (HCCT) s’annonce palpitante, c’est bien la commune de Matam. Les partis de l’opposition regroupés autour de la coalition «Gor ca wax ja» qui n’arrivent pas toujours à digérer leur défaite lors du référendum du 20 dernier comptent mettre à profit les guerres de positionnements des responsables de l’Alliance pour la république (APR) pour s’offrir les 5 sièges. «Faire une grande surprise parce que tout simplement, nous savons qu’ils (les apéristes, Ndlr) ont des problèmes. Nous avons une bonne information qu’ils ont des frustrés. Il y a des communes qui n’ont pas été choisies, nous, on est sur le terrain et nous comptons récupérer tous les frustrés. Les populations sont frustrées, il y a beaucoup de conseillers qui ont été déçus par l’attitude de leurs dirigeants et nous les accueillons à bars ouverts », déclare Ciré DIA, de la coalition «Gor ca wax dia» qui dénonce le non respect de la parole donnée par le président Macky SALL. «C’est un manque de respect, un arnaque pur et simple. Vous mobilisez toutes les  femmes d’une région sous le chaud soleil, il faisait 45°. Je vous assure que les gens n’ont mangé toute la journée au stade, rien que pour des promesses non tenues. Vous les faites chanter, danser, aujourd’hui, les gens sont frustrés. Ils ne peuvent plus les pardonner. Ce n’est pas possible. Il faut respecter les populations, c’est elles qui ont élu ce président-là », peste-t-il. L’ancien maire de Ourossogui s’exprimait, hier, lors d’une assemblée générale organisée par le camp de l’opposition.

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*