Elections Locales à Ndioum : Cheikh Oumar ANNE menacé par son propre oncle

 

Au fur et à mesure que se rapprochent les élections locales, des candidatures pour briguer le fauteuil de premier magistrat de la ville de Ndioum se signalent. La dernière en date est celle d’Alhousseynou Anne, oncle du maire sortant de Ndioum.

 

«Pour les prochaines élections municipales, nous répondrons à l’appel des populations de Ndioum qui reconnaissent notre engagement politique à leurs côtés depuis maintenant plusieurs années. Nous sommes sûrs que nous incarnons le changement dont cette collectivité décentralisée a  réellement besoin pour décoller, à travers une meilleure vision dans la gestion des affaires de la cité», a déclaré le demi-frère du papa du ministre de l’Enseignement supérieur dans un entretien avec WalfQuotidien. A l’en croire, la station de maire lui permettra de mieux servir en donnant davantage de légitimité à son action politique grâce à une proximité avec les populations locales. Résolu et déterminé dans son projet politique pour la Commune de Ndioum, ce membre fondateur de l’Apr a également souligné que son ambition de briguer le fauteuil de maire de Ndioum est mûrement réfléchie et est portée par de «larges franges» de la population au premier rang desquelles les femmes et les jeunes.

Bien introduit au niveau des grandes familles religieuses dont celle omarienne de Alwar, Alhousseynou Anne est un agent de l’administration fiscale qui devra certainement croiser sur son chemin d’autres candidatures solides. D’abord, celle de son neveu et actuel édile de Ndioum. Le ministre de l’Enseignement supérieur ne fait pas mystère de sa volonté de solliciter un nouveau mandat à la tête de la municipalité. Puis, une autre candidature déclarée, celle d’Alassane Ndiaye, coordonnateur de la nouvelle plateforme citoyenne de Ndioum. De très rudes batailles en perspectives dans cette commune. Car, il n’est pas exclu que d’autres politiques se signalent. On annonce avec insistance les candidatures de l’ancien maire, Amadou Kane Diallo, de Dr Abou Touré, de Bayo Légnane, Alassane Demba Fall, ancien responsable de l’Ujtl, etc.

Par ailleurs, le fauteuil de l’actuel président du conseil départemental Mamadou Dia intéresserait aussi Kane Diallo, des conseillers départementaux et un ancien directeur général d’une grande société, devenu aujourd’hui maire d’une grande commune mais qui, pour le moment, avance masqué.

 

 

 

Abou KANE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*