Categories Actualités

En visite à Touba : Macky SALL copieusement hué

C’est un concert de huées que les populations de Touba et environs ont servi à la délégation présidentielle, ce week-end. Cette visite de Macky Sall qui entre dans le cadre de la campagne pour le référendum du 20 mars prochain, n’a pas été de tout repos. En effet, le cortège présidentiel a essuyé des huées lors de son passage dans plusieurs quartiers de la ville sainte. Comme on le voit sur certaines images postées sur le net, les «Houaaa… » et les «Non» fusaient de partout.

Jeunes, hommes, femmes… sont sortis dans les rues. Sur les pancartes et les tee-shirt, on peut lire : «Mouvement Réthiou, Stop Macky». Dans la foulée, des jeunes n’ont pas manqué de filmer la scène, à l’aide de leurs téléphones portables, histoire d’immortaliser l’évènement.

Mais l’étape de la visite la plus marquante reste le domicile du khalife général des Baye Fall, Serigne Cheikh Dieumbe Fall. Selon des sources ayant pris part à la délégation, la famille religieuse, par le biais du frère du khalife, a déploré le fait que le pouvoir ait décidé de revenir sur certains «acquis déjà concédés par l’ancien président Wade», notamment des voitures offerts à certains marabouts de Touba. Sur ces remarques, Moustapha Cissé Lô qui a voulu répliqué s’est vu interdit de parole par les Baye Fall. Et c’est de justesse que des échauffourées ne se sont pas produites… Le président de la République a présidé un meeting au boulevard Ndoyenne de Mbacké. «Si vous voulez que le grand chantier de l’autoroute Ilaa Touba arrive à son terme, dans les délais et le renforcement de la démocratie, il vous faudra voter ‘Oui’ le 20 mars», a souligné Macky Sall comme pour conditionner la tenue de cette promesse à l’obtention du «Oui». La délégation présidentielle s’est aussi rendue à Mbacké Cadior,  Darou Marnane, Darou Mouhty. 

Cette réaction des populations de Touba était des plus attendues, car plusieurs familles religieuses avaient déjà affiché leur position. De plus, les habitants de Touba Kanka avaient annoncé la couleur lors de leur récente manifestation. Ces «victimes collatérales» de l’autoroute Ilaa Touba menaçaient de perturber la visite du Président Sall. Elles réclamaient, lors de leur manifestation populaire, leurs indemnisations qui tardaient ainsi à venir suite à leur déplacement pour les besoins de la construction de ladite l’autoroute.

WALF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *