Euro 2021 : les Anglais déplument les Allemands (2-0)

Terminus pour l’Allemagne et Joachim Löw. A l’issue d’une rencontre engagée, la Nationalmannschaft s’est inclinée contre l’Angleterre (2-0), ce mardi à Londres, lors des 8es de finale de l’Euro. Les Three Lions, qui n’ont toujours pas encaissé le moindre but, affronteront la Suède ou l’Ukraine au prochain tour.

Incisifs, les Allemands réalisaient un gros début de match. Cohérents tactiquement et intéressants dans la construction du jeu, les visiteurs mettaient une grosse pression sur le but gardé par Pickford. Une domination qui s’estompait après seulement un quart d’heure. Poussés par des fans venus très nombreux, les Anglais obtenaient la première très grosse opportunité par Sterling, qui chauffait les gants de Neuer. Plus mordants, les Britanniques gagnaient de plus en plus de duels, inversant totalement la tendance en quelques minutes.

Face à la fougue de leurs adversaires, les Allemands tentaient de calmer le jeu. Ils pouvaient compter sur Hummels, qui en plus de cadenasser Kane à merveille, osait des relances osées pour effacer le premier rideau anglais. Une éclaircie qui aurait pu se traduire par un but sans un arrêt réflexe de Pickford devant Werner. Malgré cette alerte, les hommes de Gareth Southgate ne s’affolaient pas et n’hésitaient pas à mettre de l’impact. Juste avant la pause, il fallait même un tacle venu de nulle part d’Hummels pour empêcher la Nationalmannschaft de rentrer au vestiaire avec un but de retard.

Au retour des vestiaires, l’Allemagne remettait la pression. Havertz, de plus en plus à l’aise entre les lignes, n’était pas loin de trouver la faille sur une frappe terrible détournée par Pickford. Une grosse opportunité puis plus grand-chose dans un match qui se fermait entre des protagonistes de plus en plus crispés, apeurés à l’idée de réaliser la moindre erreur. Jusqu’à la libération pour l’Angleterre. Après un rush dans l’axe, Sterling profitait d’un caviar de Shaw pour ajuster Neuer à ras de terre (1-0, 75e).

De héros, l’ailier de Manchester City aurait pu passer à zéro après une terrible perte de balle dont ne profitait pas Müller, qui perdait ses moyens au moment d’ajuster Pickford. Le tournant du match puisque dans la foulée, Kane, totalement transparent durant 85 minutes, profitait d’une passe millimétrée de Grealish pour enfoncer définitivement le clou d’une tête plongeante (2-0, 85e). Un but libérateur pour l’avant-centre de Tottenham, qui sécurisait la qualification de son équipe pour les quarts de finale de l’épreuve.

 

 

 

 

 

 

 

 

Maxifoot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*