Société

Evadé de Rebeuss depuis le 25 décembre dernier «Le sanguinaire, Thialé» toujours dans la rue

En cavale depuis le 29 décembre dernier après son évasion de Rebeuss, Mansour Diop alias Thialé est selon Libération un danger ambulant pour ne pas dire un criminel à la gâchette facile. En effet, «Thialé, un bandit de haut niveau, toujours armé par devers de lui d’un couteau ou un pistolet à la main» a fait savoir un enquêteur qui a eu à le pourchasser. Selon le journal, l’homme s’est évaporé dans la nature depuis le 29 décembre dernier après une évasion téméraire de la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss.

 

Malgré les recherches déclenchées par la police et la gendarmerie, il court encoure. Né en 1990, à Grand Yoff, Mansour Diop est un sanguinaire. A noter qu’il devait comparaître devant la chambre criminelle de Dakar pour association de malfaiteurs, vols avec violence commis la nuit, détention d’armes à feu, rébellion entre autres. Par ailleurs, son arrestation, en août 2013, n’a pas été de tout repos puisque les policiers de la Sûreté urbaine avaient eu à tirer sur un des ses acolytes, Ousmane Tine, qui s’est dirigé vers eux couteaux à la main.

A en croire le journal, Thialé fait parti de la bande qui avait attaqué Wally Seck fils de Papa Thione . Ainsi, un des enquêteurs confirme qu’il n’avait pas hésité à quelques jours après son arrestation à se rendre aux Hlm pour menacer un certain Momath Kâ, si jamais il le dénonçait à la police. Mais avant de quitter les lieux, il le dépouille de tous ses biens. Et pour finir, Thialé est au moins auteur de six vols avec violence.      

What's your reaction?

Related Posts

1 of 643

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *