ActualitésEconomie

Exploitation du titane et du zircon : après la région de Thiès, la GCO s’étend à Louga

Après les péripéties liées à son installation dans la région de Thiès et l’apaisement du climat social dans sa zone d’activité, l’entreprise Grande Côte Opération (Gco) qui exploite les sols titanifères sur le littoral est en train d’étendre ses tentacules dans la région de Louga. Un projet d’expansion de sa zone d’intervention des activités de ladite entreprise qui entre dans une dynamique d’augmentation de la production et qui répond aussi à la logique et l’emplacement de la ressource à exploiter.

En effet selon Guillaume Kurek, directeur général de la Gco qui rencontrait la presse après une visite de terrain, l’exploitation de la Gco repose sur  une activité qui bouge et qui se déplace jour après jour. C’est ainsi que, selon lui, les activités d’exploitation vont atteindre la région de Louga en fin 2023. Ce qui veut dire que l’entreprise va changer de région administrative. «Nous sommes dans la région de Thiès depuis la création de l’entreprise.  Nous y avons tissé des relations avec les autorités villageoises, administratives et locales. Ce sont les mêmes relations que nous voulons tisser avec les autorités de la région de Louga. En conséquence de cette évolution vers le Nord nous commençons d’ores et déjà à nous y préparer», dit-il. D’après lui, les autorités administratives de Louga, par arrêté, ont créé les premiers comités qui leur permettent de gérer leurs relations avec les populations. Puisque, selon lui, Gco depuis sa création, et ça reste dans leur Adn, veut vraiment et en permanence, dans l’ensemble de ses relations avec les communautés, agir de manière inclusive. C’est-à-dire, explique Guillaume Kurek, prendre en compte les attentes des populations. «Et c’est ce que nous sommes en train de faire avec la mise en place de ces comités et les relations qui sont en cours avec les trois premières communes que l’on va rencontrer en entrant dans la région de Louga», poursuit-il.

Un autre projet qui s’inscrit toujours dans cette logique d’expansion est, selon le directeur général, l’a mise en place d’une unité complémentaire qui est en train d’être construite à proximité de l’actuelle mine. Il s’agit en effet d’une unité qui va permettre à l’entreprise de mieux récupérer le gisement et qui va avancer au même rythme que la drague. «Elle va nous permettre encore une fois de pouvoir récupérer des parties du gisement qui ne pouvaient pas l’être avec notre système actuel. Cela va augmenter de près de 10 % notre production sans impact sur la durée de vie global du gisement puisqu’on récupère des zones qui n’étaient pas récupérables. C’est un investissement conséquent de 20 milliards de francs Cfa». Et de poursuivre pour indiquer que la mise en service de cette unité devra permettre la création de 80 emplois au sein de l’entreprise qui vont être pourvus en interne et qui, à la fin, vont remplacer les personnes qui ont été mutées sur ces nouveaux postes.

D’autre part, la direction de Gco révèle qu’en 2021 et malgré la pandémie, l’entreprise a battu son record avec une production estimée à 800 mille tonnes. «La Covid-19 nous a perturbés dans notre activité. En revanche, au niveau du marché, elle a généré beaucoup de rénovation un peu partout dans le monde. Les gens ont refait des constructions, des maisons réhabilitées de même que les cuisines et les salles de bain. Et tout cela consomme de la peinture, de la céramique donc consomme du titane et du zircon. Donc ce contexte nous a été favorable. Cela nous a permis d’avoir de très bons résultats en 2021. On parle d’un chiffre d’affaires d’un peu plus de près de 240 milliards de francs Cfa», indique le directeur de Gco ajoutant que cela a permis à l’entreprise de faire face aux investissements  qu’ils  sont en train dans le cadre du projet d’expansion mais aussi au remboursement de l’importante dette contractée pour les besoins de sa création.

Sidy DIENG

What's your reaction?

Related Posts

1 of 1 773

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *