Faute de résultats probants, l’institut Pasteur jette son vaccin

Pasteur jette l’éponge. L’institut a annoncé dans un communiqué arrêter son principal projet de vaccin, basé sur le virus du vaccin contre la rougeole, jugé pas assez efficace, selon des résultats intermédiaires d’essais cliniques.

« Dans ces études de première administration chez l’homme, le candidat vaccin a été bien toléré, mais les réponses immunitaires induites se sont avérées inférieures à celles observées chez les personnes guéries d’une infection naturelle ainsi qu’à celles observées avec les vaccins autorisés contre le SARS-CoV-2/Covid-19 », écrit Pasteur.

« L’Institut Pasteur poursuivra le développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase pré-clinique, et maintient sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 », ajoute l’organisme.

L’annonce de l’arrêt du développement d’un premier candidat vaccin ne signe pas la fin des tentatives de l’Institut Pasteur. Christophe d’Enfert a ainsi fait le point sur les recherches toujours en cours. « Le premier projet utilise un vecteur viral. C’est un vaccin qui peut être utilisé par voie intranasale. Nous sommes en train de travailler au démarrage d’un essai clinique de phase 1 », a-t-il détaillé, ajoutant: « L’autre projet est un vaccin ADN, nous avons des résultats pré-cliniques intéressants et nous réfléchissons à la possibilité d’emmener ce candidat vaccin dans un essai clinique de phase 1 ».

 

 

 

 

 

 

Bfmtv

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*