Categories Economie

FIDAK La présence du Cameroun va rapprocher la Ceeac et la Cedeao

La participation du Cameroun comme pays invité d’honneur de la 24e Foire internationale de Dakar (FIDAK) va renforcer les liens entre les pays d’Afrique centrale et ceux d’Afrique de l’Ouest, a déclaré lundi Adoum Gargoum, ministre délégué auprès du ministre camerounais des Relations extérieures. «Tout comme le Sénégal est un pays leader en Afrique de l’Ouest, le Cameroun est la tête de proue en Afrique centrale en ce sens qu’il détient la moitié du produit intérieur brut (Pib) de cette sous-région», a relevé M. Gargoum, qui conduit la délégation camerounaise à la 24e FIDAK.

Il s’exprimait à l’ouverture, lundi, à Dakar, d’un panel sur le Cameroun. Le ministre sénégalais du Commerce, Alioune Sarr, et des hommes d’affaires des deux pays étaient également présents à cette rencontre. «Notre participation à cette FIDAK va renforcer, à une grande échelle, les liens entre la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)», a déclaré M. Gargoum.

Il s’est dit «honoré» par le Sénégal, «terre d’hospitalité», pour «l’invitation qui a été faite au Cameroun et à son président Paul Biya», dont il est le représentant spécial à cette 24e Fidak. «Nous émettons donc le vif souhait que cette FIDAK marque un courant d’échanges diversifiés pour nos deux pays qui doivent mutualiser les idées pour les flux commerciaux», a-t-il dit. Il a appelé à «nouer des partenariats dans des domaines variés, notamment ceux du bois, du café, du thé, des travaux publics et des télécoms, entre autres».
Adoum Gargoum a rappelé aux hommes d’affaires sénégalais et au ministre sénégalais du Commerce, Alioune Sarr, que son pays produit du café, de la banane, de l’aluminium, du cacao, du poivre, du pétrole, de l’or, du diamant, du cuivre, des phosphates, de la bauxite, etc. «Nous importons du café, du thé et de la banane d’autres pays, alors que le Cameroun est un pays producteur de ces matières premières. Nous devons ouvrir les fenêtres et faciliter les échanges commerciaux», a réagi Alioune Sarr le ministre sénégalais du Commerce.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *