Grippe et Covid : Moderna veut concevoir un vaccin unique

« Moderna n’est pas l’entreprise du vaccin contre le Covid. En tout cas pas seulement ». C’est le message martelé à l’envi par Stéphane Bancel, le patron de biotech américaine à l’origine de l’un des premiers vaccins contre le coronavirus, lors d’une journée R & D organisée ce jeudi.

L’occasion pour les chercheurs de Moderna de détailler les quelque 37 projets dans les tuyaux, à différents stades d’avancement. Pour faire mûrir ce riche « pipeline », Moderna dispose actuellement de 15 milliards de dollars de cash, une somme inimaginable pour une biotech glanée grâce à l’immense succès de son vaccin .

Les technologies maison – production d’ARN, particules nanolipidiques et leur conjugaison, permettent d’imaginer de nombreuses autres applications, de la prévention aux traitements, dans des domaines divers allant au-delà des maladies infectieuses, que la société a commencé à explorer par cercles concentriques à partir de son succès initial contre le Covid.

 

 

 

 

 

 

 

LesEchos

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*