Guinée : l’effondrement d’une mine d’or provoque une quinzaine de morts

Au moins quinze personnes ont été tuées samedi dans un éboulement de terrain sur une mine d’or près de Siguiri, dernier en date des drames de l’orpaillage clandestin dans le nord-est de la Guinée, a-t-on appris auprès des secours et de témoins.

C’est une roche en surplomb qui a provoqué l’éboulement dans la localité de Tatakourou en se détachant pour des raisons indéterminées, selon les versions des faits recueillies par téléphone. Ces versions ne font pas apparaître clairement si les victimes ont été écrasées à l’air libre par la roche ou ensevelies dans des galeries par l’éboulement qu’elle a déclenché. Un responsable de la Croix-Rouge joint sur place et s’exprimant sous le couvert de l’anonymat a fait état d’au moins 15 morts.

Il n’a pas exclu que d’autres orpailleurs soient prisonniers des galeries dont les accès ont été obstrués par l’accident. Les éboulements sur des sites aurifères sont fréquents et souvent meurtriers en Guinée, en particulier dans cette région proche du Mali.

Alpha Condé présente ses condoléances aux familles victimes

J’ai appris avec tristesse la mort d’une quinzaine de personnes à Tatakourou, dans la sous-préfecture de Doko, préfecture de siguiri, suite à un éboulement dans une exploitation minière semi-industrielle. En cette douloureuse circonstance, je présente mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées et leurs proches et adresse mes voeux de prompt rétablissement aux blessés”, a écrit le président guinéen sur son compte twitter.

 

 

 

 

 

 

Avec Belga

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*