Haiti : le Premier ministre limoge le procureur qui voulait l’inculper du meurtre du Président

Le premier ministre haïtien a limogé, mardi, le procureur Bed-Ford Claude qui le menaçait d’inculpation dans le cadre de l’assassinat du président Jovenel Moïse en juillet dernier. Ariel Henry aurait eu un contact téléphonique avec l’un des principaux suspects du meurtre.

Le chef du parquet de Port-au-Prince a demandé mardi au juge enquêtant sur l’assassinat du président Jovenel Moïse d’inculper le premier ministre Ariel Henry, en raison d’appels téléphoniques qu’il aurait eus avec l’un des principaux suspects du meurtre.

En réponse, Ariel Henry a limogé le procureur pour «faute administrative grave». «J’ai l’avantage de vous informer qu’il a été décidé de mettre fin à votre fonction», écrit le premier ministre dans une lettre rendue publique.

Bed-Ford Claude, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince [équivalent du procureur] a par ailleurs demandé qu’Ariel Henry soit interdit de quitter le territoire haïtien «en raison de la gravité des faits exposés». Le président Moïse a été abattu le 7 juillet par un commando armé à son domicile de Port-au-Prince.

 

 

 

 

 

LeTemps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*