Economie

Instauration du permis à points dans le secteur du transport : Gora Khouma et Cie opposent leur niet catégorique

Le Secrétaire général du Syndicat national des transporteurs du Sénégal (Snts), affilié à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces du changement (Cnts/Fc), Gora Khouma n’entendent pas souscrire à la proposition de l’Etat d’aller en 2016 vers l’instauration du permis à point au Sénégal. «Nous ne pourrons pas accepter la mise en application de cette proposition de permis aux points en 2016, vu que le temps est trop court et que les travailleurs ne peuvent pas être pris en charge par la Caisse de sécurité sociale et l’Ipres pour qu’ils travaillent en paix», a indiqué Gora Khouma, selon lui, «il y a tellement de problèmes dans le secteur du travail qu’il va falloir un nettoyage pour qu’il y ait au moins un bon transport et que tout le monde gagne».

Selon le syndicaliste: «Quand tout le monde crie on n’est pas content, il y a trop de problèmes, il faut effectivement des solutions. Mais il faut pour cela des concertations et des discutions pour aboutir à un compromis et des solutions acceptables par tous. Certes, il y a des pays qui appliquent des permis à points, mais ce ne sont pas des pays de la sous-région, ce n’est ni la Mali, ni la Côte-d’Ivoire, ce n’est pas Cedeao. C’est les Occidentaux comme la France qui appliquent le permis à points. Est-ce que le Sénégal est égal à ces pays? La réponse est évidemment non».

What's your reaction?

Related Posts

1 of 138

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *