Categories Journal de mariage

Journal de Mariage : La promesse

                    Journal de Mariage

Dans toutes  les langues, toutes les civilisations, quand deux êtres  se promettent le parfait  amour; la promesse s’établit. On connaît tous le fameux dicton : « la promesse est une dette ». S’agissant de la dette, elle peut être matérielle ou immatérielle. Ce qui nous intéresse pour ce thème-ci, c’est celle immatérielle.  Autrement,  celle de la parole donnée compte-tenu de la sacralité de celle-ci.

La force du couple découle de l’engagement franc de ses membres à s’unir quoi qui puisse arriver. Se souder contre vents et marées pour ensemble affronter les obstacles et relever les défis sociétaux. Ne dit-on pas que l’union fait la force ? Le couple doit s’appuyer sur cette force pour se persévérer et faire  face aux difficultés qui ne peuvent pas manquer de surgir tout au long de la vie.

Il est bon que les personnes qui sont ensemble s’engagent  à  lutter en même temps pour le bien et contre le mal.   Pour cela, la force de leur amour, sous-tendue par la parole donnée, doit leur fournir les armes à même de les protéger.

Pour permettre au couple de se raffermir au fil des âges, il faut  tenir compte de ces engagements :

  • L’écoute, l’entre-aide constante
  • D’être toujours présent pour l’autre
  • Laisser son passé derrière et profiter de sa vie présente et future
  • Conquérir tous les jours la personne aimée
  • Se donner un respect mutuel
  • Donner beaucoup de considération et prendre énormément soin de lui (ou d’elle )
  • Être disposé à protéger dans la vérité
  • Donner de la valeur à l’autre et l’encourager constamment
  • Se promettre de faire une union éternelle
  • Être d’avantage reconnaissant envers l’autre.

Sur un bout de papier ou oralement, on peut se promettre tout ce que l’on veut. Mais, le plus important, c’est le respect de la parole donnée.

Il faut que le besoin de tenir la promesse soit visible et bien ressentie par les deux êtres qui s’aiment. Il ne faut pas que cela soit superficiel mais plutôt profond.

 

 

Par Mme NIASS Ndèye Coumba THIAM

Journal précédent, cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *