Kébémer : les apéristes se tirent dessus

Le parti de Macky SALL est dans tous ses états. Alors que les militants de l’APR/Thiès ne veulent pas d’une coalition avec Rewmi pour les prochaines élections territoriales, à Kébémer les “apéristes” ne veulent plus de leur coordonnateur.

A en croire El Hadji Omar SOW responsable APR de la localité, « le président Macky SALL ne doit plus imposer un coordonnateur. Il appartient aux militants de faire un choix judicieux ». Et pour cause, il estime que le Coordonnateur  de l’Alliance Pour la République (APR) du département, Khalifa DIA applique une gestion cavalière et  organise ses activités politiques à son gré et selon ses humeurs. Une attitude qui a incité des militants à réclamer sa destitution.

 

« L’actuel coordonnateur de l’APR n’a pas les épaules larges pour assumer une telle charge, car il ne discute avec personne. Il pense qu’il peut tout avoir avec de l’argent. Nous ne pouvons plus accepter  qu’il décide  à notre place. Notre parti n’est pas animé. Les militants sont découragés à cause de notre coordonnateur. Nous allons avertir le parti. Khalifa DIA n’est plus notre coordonnateur. Nous allons lui faire la guerre jusqu’à ce qu’il quitte ce poste, parce que qu’il n’est pas un homme de consensus. Il a créé partout dans le département des problèmes », se désole El Hadji Omar SOW.

A noter qu’à Kaolack, une situation similaire est dénoncée par des militants qui ont reproché au coordinateur de BBY Mohamed NDIAYE Rahma d’avoir organisé un meeting en informant Mariama SARR par sms.

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*