Keur Massar…: démission du maire de Mbao, l’APR en lambeaux

La mouvance présidentielle est dans la tourmente dans la banlieue dakaroise, plus précisément dans le département de Pikine.

 

En effet, Abdoulaye Pouye, maire de la commune de Mbao et leader du mouvement Gueum sa Bopp/Defar sa reew a mobilisé ses militants pour annoncer son départ des rangs de la coalition de Benno Bokk Yaakaar. «Au regard de ce manque notoire de considération toujours dénoncé sans succès, notre mouvement a pris, désormais, la décision de démissionner de la coalition Benno à partir de ce samedi 27 mars 2021. Pour ce qui concerne notre compagnonnage avec le président de la République, il n’en sera que ce qu’il en décidera», affirme Abdoulaye Pouye dit «Obama», par ailleurs conseiller spécial du président de la République auprès du secrétaire général du gouvernement.

L’édile de Mbao dénonce «l’exclusion» dont il se dit victime lui et ses proches à tous les niveaux dans le département de Pikine, malgré, selon lui, les actes posés par Macky Sall. «Le tournant que nous entamons sera, comme l’a voulu notre mouvement politique, marqué par une remise en question, après évaluation de nos six années de compagnonnage avec la mouvance présidentielle. Nous rappelons que ce fut pour donner suite à la demande exprimée par Macky Sall de l’accompagner à bâtir ce pays que nous avions pris l’engagement de le soutenir. La seule et unique condition fut qu’il s’engageât à accompagner notre commune en termes d’infrastructures routières et d’équipements publics», explique-t-il. Et de poursuivre: «Mais  malgré ce besoin de partenariat manifesté par le président de la République à notre égard et notre apport décisif lors des différentes élections, les principaux responsables nous insultent, nous combattent et discréditent l’institution municipal de Mbao que nous dirigeons. Ils sont aiguillonnés par des responsables très proches de Macky». D’autre part, Abdoulaye Pouye, contrairement au pouvoir, réclame le respect du calendrier électoral. «En tout cas à Mbao, nous sommes prêts à aller aux élections locales dès dimanche prochain», dit-il.
A Keur Massar, les responsables locaux sont déjà divisés en direction des élections locales. Le coordonnateur communal des cadres de l’Apr Pape Ibrahima Demba, a annoncé, samedi dernier, lors d’un meeting, son intention de briguer la mairie dirigée actuellement par le député apériste Moustapha Mbengue. «En termes de politique, le critère requis est la représentativité. Et en tout cas, ici, à Keur Massar, nous sommes le seul groupe au sein de l’Apr qui tient ses réunions régulièrement et qui anime le parti. Nous avons fait des activités dans 94 quartiers de Keur Massar. Donc, nous n’accepterons pas de jouer les seconds rôles au sein de notre parti. Nous prendrons nos responsabilités car notre ambition est de briguer la mairie», avertit Pape Demba. Ce dernier qui demande, par la même occasion, à Macky Sall de renforcer leur équipe pour plus d’animation à la base défie leurs adversaires de Pastef.

 

 

 

 

 

 

Théodore SEMEDO

 

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*