ActualitésPolitiqueSociété

Le long chemin de Cheikh Tidiane GADIO pour «obtenir clémence et bienveillance pour Pape Alé NIANG »

L’ancien ministre des Affaires étrangères et député de Benno Bokk Yakaar estime que l’Etat doit davantage participer à la formation de ses journalistes. Selon Cheikh Tidiane GADIO, c’est une manière d’éviter les dérives et les accusations à travers internet.

« Aujourd’hui, parmi les plus grandes menaces contre notre pays et continent, c’est la question des journalistes, de leur formation. L’Afrique est fragilisée par des agendas meurtriers, impériaux qui sont en train de se télescoper en Afrique pour contrôler notre continent. Nous avons besoin d’une presse panafricaine, patriotique mais aussi professionnelle. Le langage toxique que nous vivons dans les médias, les réseaux sociaux, les insultes à longueur de journée, ce n’est pas cela qui va avancer les continent africain qui a beaucoup de défi à relever et ceci profite aux ennemis de l’Afrique», déclare-t-il.

Pour ce faire, Cheikh Tidiane GADIO préconise un conseil des sages de la profession du journalisme. Ainsi, après la mise en place du conseil, poursuit-il, une médiation pourrait se faire afin d’obtenir la clémence et la bienveillance pour Pape Alé NIANG.  

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 354

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *