ActualitésPolitiqueSociété

Libération de Pape Alé NIANG : La CAP «internationalise» la lutte

«Le mot d’ordre de la CAP reste l’intransigeance pour la libération de notre confrère Pape Alé Niang». La Coordination des Associations de Presse (CAP) est formelle. Après le premier bouclé, vendredi dernier, par une marche nationale réussie, la CAP a tenu une réunion d’évaluation hier, lundi 21 novembre 2022, à la Maison de la presse, Babacar Toure, pour décliner son deuxième plan d’actions caractérisera par l’internationalisation de lutte pour la libération u journaliste directeur de publication du site d’informations DakarMatin. «Toujours dans la dynamique de la mobilisation, la CAP a défini un deuxième plan d’actions marqué par des visites aux Chancelleries et représentations diplomatiques, des rencontres avec des organisations de la société civile, une campagne digitale aux couleurs du Mondial et un autre Conseil des Médias», informe un communiqué de la CAP.

Appréciant cette marche, la Cap souligne que «la liberté de la presse a ainsi été requinquée, vivifiée au Sénégal, à travers cette mobilisation nationale. En effet, au-delà des acteurs et professionnels des médias, la Société civile, les responsables politiques et les citoyens épris de justice et de liberté ont battu le macadam pour prôner une presse libre et indépendante. Car, notre conviction est que chaque jour que Pape Alé Niang (déjà 13 jours de détention) passe en prison, la presse est bâillonnée et menacée». Et d’ajouter : «Aujourd’hui, toutes les organisations des droits de l’Homme et des médias au niveau national et international, ont l’œil rivé sur le Sénégal qui est en train de perdre des acquis au risque de se retrouver en bas de liste sur le prochain classement mondial pour la liberté de la presse».

Suffisant pour que «la CAP remercie tous les journalistes, techniciens et acteurs des médias de tous âges mais aussi toutes les populations qui ont répondu massivement, le vendredi 18 novembre 2022, à la marche pour la libération de Pape Alé NIANG. De vifs remerciements aussi à l’endroit de nos aîné(e)s et doyens, des consœurs et confrères des autres régions du Sénégal, ainsi que ceux de la diaspora qui ont manifesté leur soutien à cette cause par une marche ou un sit-in». Non sans féliciter les Forces de l’ordre pour avoir «encadrer cette marche avec rigueur et professionnalisme», conclut le document de la CAP insistant ainsi : «Libérez Pape Alé Niang ! PAN ! A bas le monstre !»

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 354

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *