Les «Lionceaux» à un succès des huitièmes de finale !

Les «Lionceaux» déterminés à danser la Samba au Brésil.

Après sa large victoire (4-1) acquise, dimanche dernier d’entrée de compétition contre les États-Unis, le Sénégal affronte la Hollande, ce mercredi soir (20h Gmt). Un match qui entre dans le cadre de la deuxième journée du groupe D de la Coupe du monde des moins de 17 ans. En cas de victoire, les «Lionceaux» vont valider leur ticket pour le second tour.

Dimanche dernier, ils ont impressionné tout le monde, au Estádio Kléber Andrade (Etat de Espírito Santo). Pour leur toute première participation à la Coupe du monde des moins de 17 ans, les «Lionceaux» du Sénégal ont infligé une correction aux Etats-Unis (4-1). Il y avait presque toutes les valeurs du football chez ces jeunes : discipline tactique, engagement, puissance athlétique et réalisme froid (surtout en seconde période)… Forcément donc, le Sénégal sera très suivi ce soir (20 heures Gmt), face aux Pays-Bas. Le sélectionneur Malick Daff et ses protégés sont attendus pour confirmer leur belle prestation du dimanche.

Toutefois, ce match contre les Hollandais s’annonce plus difficile que prévu. Parce que les Hollandais qui ont été humiliés d’entrée de compétition par le Japon (0-3) vont chercher à se relancer. S’ils veulent poursuivre l’aventure dans cette compétition Brésil-2019 (du 26 octobre au 15 novembre), les champions d’Europe doivent montrer un tout autre visage contre les jeunes sénégalais. Un nouveau revers va les renvoyer chez eux dès l’issue du premier tour. Ce qui serait une désillusion totale pour eux.

Côté sénégalais, c’est également un match très décisif. Une victoire lors de cette deuxième journée du groupe D ouvre les portes du tour suivant à Souleymane Faye et ses partenaires. «Pourquoi ne pas continuer sur notre lancée ?», rêvait le sélectionneur Malick Daff, après la victoire contre les Américains. «Nous pouvons enchaîner les surprises. Nous ne sommes pas encore arrivés au bout de nos ambitions. Nous sommes venus ici pour réussir quelque chose de grand», avait-il laissé entendre.

Les Pays-Bas sont donc avertis. Les «Lionceaux» ne sont pas rassasiés. Ils doivent toutefois faire preuve de caractère pour répondre aux attentes. Un faux-pas pourrait coûter cher, car le chemin du premier tour est assez coriace. Après la Hollande, Aliou Badara Baldé et compagnie vont boucler la phase de poules contre le Japon (samedi 2 novembre). C’est un autre champion continental (Asie) qui se positionne sur leur chemin. Dans la seconde rencontre du groupe, le Japon croise les Etats-Unis, à 23 heures.

Adama COLY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*