Macky convoqué par l’UE pour s’expliquer sur les fonds alloués à la migration, selon “Noo Lank” 

Macky 2 a, visiblement, du plomb dans l’aile

Le président SALL n’a pas donné les véritables raisons de sa visite à Bruxelles. Selon le mouvement “Noo Lank”,  c’est l’Union européenne (UE) qui veut des explications après que Macky SALL a déclaré qu’aucun crédit n’avait été alloué au Sénégal pour lutter contre la migration.  

Pour ledit mouvement qui recevait le président d’Horizon Sans Frontières (HSF), cette déclaration de Macky SALL ne repose sur rien. «Le président Macky SALL dit que l’UE n’a pas donné de crédit au Sénégal sur la migration, c’est une affabulation, une mauvaise information… C’est de la diffamation. Or, en termes de concours financiers de l’UE pour le Sénégal rien que pour le Programme de résilience sociale en 2020 décrété pendant la pandémie, l’UE affirme avoir accordé au Sénégal 100 milliards”, indique “Noo Lank”.

Poursuivant, le mouvement qui prend fait et cause pour Boubacar SEYE, estime que les fonds que ce dernier a évoqués “correspondent bien à une liste de projets menés au Sénégal par l’UE, en relation avec les structures de l’Etat, la société civile et le secteur privé. Une liste dont nous disposons permet de constater qu’il y a 176 400 000 € inscrits pour le Sénégal, soit 115 542 000 000 F CFA”. A en croire les activistes, “ces projets sont orientés sur la migration, avec des volets promotion du secteur privé, formation et emploi des jeunes, lutte contre le trafic des migrants, appuie pour le retour des immigrés, sécurité».

Ainsi, pour “Noo Lank” si l’Etat  nie l’existence de ces fonds, c’est qu’ils ont été détournés. «En faisant, la déclaration que l’Etat du Sénégal n’a reçu aucun crédit de l’UE, devant les représentants de l’UE et du chef du gouvernement espagnol, le président (Macky SALL) a remis en question l’action de l’UE au Sénégal. En ajoutant la question des accords de pêche, qui nécessite une réponse urgente, on comprend l’empressement des dirigeants de l’UE à lui parler directement», indique le mouvement.

 

A noter que le président d’Horizon Sans Frontières (HSF) a fait la prison et est en liberté provisoire pour avoir questionné sur l’utilisation de ces fonds.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

1 Commentaire

  1. Ha oui les europeens savent tres bien que les dirigeants africains n’aiment pas leur peuple et l’aide au developpement ou pour lutter contre l’immigration est detournee poru se pater des femmes et des 4×4 ou des 8×8 luxueuses que eux memes n’osent pas conduire dans leur pays. Ceci est une evidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*