Mali: deux morts dans deux attaques armées dans le centre

Deux postes de l’armée malienne proches de la frontière avec le Burkina Faso ont été attaqués lundi par des présumés terroristes, ont indiqué les Forces armées maliennes (Fama), sans donner de bilan, alors que des sources locales font état de deux civils tués lors d’une des attaques.

« Les postes FAMa de Mondoro et de Boulkessy ont été attaqués ce matin, 30 septembre 2019, par des terroristes. C’était respectivement à 01h00 et 04h30 », a indiqué l’armée sur Twitter, en ajoutant que « les détails suivront ».

« Au moins deux civils ont été tués à Mondoro », a indiqué à la presse un élu local.

Aucun bilan n’était encore disponible à la mi-journée pour l’attaque contre le camp de Boulkessy, qui a été la cible de « tirs d’obus », selon une source militaire malienne.

Mondoro et Boulkessy sont deux localités du centre du Mali, région en proie aux attaques armées et aux violences intercommunautaires qui ont fait des centaines de morts ces dernières années.

En mars, neuf soldats maliens avaient été tués dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule à Boulkessy. Quelques jours plus tôt, 17 habitants d’un village proche avaient été tués dans l’explosion d’un cadavre piégé.

 Le360 Afrique – MAP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*