Categories ActualitésSociété

Me Cheikh NIASS : « L’œuvre de Sidy Lamine lui survivra. Elle sera toujours là… »

  

 

Wal Fadjri : Vous célébrez, ce 04 décembre 2019, le premier anniversaire de la disparition de votre père, Sidy Lamine NIASS . Quel sentiment vous anime ?

Me Cheikh NIASS : A l’occasion du premier anniversaire du rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass, nous sommes habités par deux sentiments contradictoires. Il s’agit naturellement d’un sentiment de tristesse et d’un sentiment de fierté. Tout d’abord, un sentiment de tristesse, parce que celui qui dit anniversaire parle de souvenir. Forcément, si on se souvient de ce que fut ce personnage, on est animé par un sentiment de tristesse et de peine. Parce que Sidy Lamine NIASS a énormément fait pour sa famille, ses enfants, son entreprise, ses employés, sa patrie, etc. Il a énormément défendu des causes nobles comme l’islam, le panafricanisme, la langue arabe…C’est quelqu’un qui a eu une vie extrêmement riche. D’ailleurs, compte tenu des témoignages sur sa disparition, tout le monde est d’accord qu’il était un homme multidimensionnel. En tant que fils ainé, j’ai ce sentiment de tristesse de manière plus intense. Parce qu’il m’a énormément apporté sur le plan de l’éducation, de la formation, mais également sur la connaissance de la vie. Il n’est pas quelqu’un qu’on pleure en quelques jours ou mois, mais plutôt des années.

Outre les témoignages du citoyen lambda sur sa personne, en avez-vous sur la face invisible de Sidy Lamine NIASS ?

Sans nul doute, Sidy Lamine NIASS était un homme de Dieu à l’image de ses parents. Il s’est beaucoup battu durant toute sa vie pour être quelqu’un de bien. Il s’est battu sur tous les plans. Il avait raison de déclarer, de son vivant, que l’existence précède l’essence. C’est après avoir existé qu’on connait l’essence de l’homme. Sidy Lamine NIASS était un homme exceptionnel qui a énormément apporté à son peuple, à l’islam.

Comment analysez-vous l’œuvre et le legs laissés par Sidy Lamine NIASS ?

L’œuvre de Sidy Lamine, à savoir Wal Fadjri survivra. Elle sera toujours là. En tant que fils, je ne gère pas le fonctionnement du groupe. Je ne fais que superviser. Cette boite sera toujours là. Sidy Lamine n’est pas physiquement parmi nous. Mais, il est spirituellement avec nous. Il est toujours présent. Nous rendons grâce à Allah aussi bien dans les moments de bonheur, de bien-être, de gaieté, mais également dans les moments de peine, de tristesse et de solitude. Nous rendons grâce à Allah d’avoir eu comme père cet homme délicieux, exceptionnel, qui nous a tant donné et tant apporté. Nous devons prier de manière quotidienne, en tant que citoyens sénégalais, pour lui. Nous devons également nous souvenir de cet homme de Dieu, nous remémorer de son parcours, des enseignements qu’il a laissés. Lesquels enseignements riches et vastes peuvent servir aux générations futures.

 

 

 

 

Recueillis par Salif KA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *