La Médina désormais sous haute surveillance des forces de l’ordre

Les jeunes de la Médina ont intérêt à surveiller leurs arrières. Le ministre de l’Intérieur qui a déploré la violation du couvre-feu ne semble plus badiner.

«Nous avons été informés de ce qui s’est passé à la Médina. Quand j’ai vu les images et que ce sont les familles qui étaient mises en quarantaine dans un immeuble qui sont sorties pour jubiler, je l’ai profondément déploré comme tout le monde», a déclaré le ministre Aly Ngouille Ndiaye sur la Rfm. Il a, sous ce rapport, annoncé que des mesures strictes seront prises pour résoudre le problème de la Médina.  «Le problème de la Médina va être une histoire ancienne. Nous prendrons les mesures qu’il faut…», menace le ministre de l’Intérieur.

Une position également défendue par les «droits de l’hommistes». La Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho), la Ligue sénégalaise des droits Humains (Lsdh) et Amnesty International section Sénégal ont, dans un communiqué, lancé un appel pressant à l’ensemble des populations sénégalaises pour qu’elles se conforment scrupuleusement aux lois et règlements en vigueur et aux mesures de barrières préconisées. «Nos organisations ont constaté amèrement comme l’ensemble de la population sénégalaise une forme de défiance de certains jeunes de la capitale sénégalaise à l’égard des forces de défense et de sécurité chargées d’assurer le respect du couvre–feu. Nos organisations tiennent à rappeler que la justiciabilité des droits fondamentaux garantie a pour corollaire une citoyenneté active et une éthique de responsabilité individuelle», notent-ils dans leur communiqué.

 

 

 

 

 

 

Magib GAYE

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*