Modification du Code pénal : une arme contre les opposants, selon le commissaire SADIO

L’ancien commissaire divisionnaire de police est d’avis que la modification du Code pénal  est faite spécialement pour les opposants.

Selon lui, des articles qui sont dans la loi répriment plus des personnes qui manifestent que des terroristes. A en croire Boubacar SADIO, certes il y a des casseurs dans des manifestations mais cela ne signifie pas que c’est du terrorisme.

 

« Une manifestation c’est une manifestation. Tout ce qui peut se produire dans cette manifestation sera  être commis par des Sénégalais. Et tout le monde sait que ce sont des jeunes qui y participent souvent. Donc vouloir les assimiler à du terrorisme est insensé. On a vu des manifestations plus graves en France (avec les gilets jaunes) qu’ici au Sénégal. Mais on n’a pas considérés comme du terrorisme », déclare-t-il.

 

Par ailleurs, le commissaire à la retraite estime que le président de la République est toujours dans une logique de poser une troisième candidature. Et pour preuve, il rappelle la loi sur l’état d’urgence qui peut être utilisée d’ici deux années pour plus reteindre la liberté des Sénégalais.  « Dans cette loi il n’y a pas seulement le couvre-feu, mais d’autres articles plus liberticides et plus graves », indique-t-il.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*