Mohamed Salah – Sadio Mané : qui est le plus fort ?

Dans la stratosphérique saison de Liverpool, deux joueurs ressortent tout particulièrement. Il s’agit de Sadio Mané et Mohamed Salah. FF.fr a souhaité discuter avec des acteurs du ballon rond pour établir qui pouvait être le plus fort.

Claude Le Roy* : «Ils sont devenus très complets quasiment en même temps»

«Celui qui m’a le plus impressionné cette saison est Sadio Mané, sans aucune hésitation. Il est incroyable dans son attitude. Il a franchi un palier intellectuellement. Ce n’est plus du tout le même sur et en dehors du terrain. On a l’impression qu’il s’est complètement épanoui, comme homme et comme joueur. C’est une incroyable transformation. Quand Salah était moins bien, il a dû se sentir investi de nouvelles responsabilités. Jürgen Klopp a certainement compris qu’il lui fallait un Mané irrésistible pour pallier l’absence de Salah. C’est assez rare de voir un changement de comportement aussi rapide. Klopp est quelqu’un de brillant intellectuellement, c’est le vrai éducateur au sens propre du terme. Il forme autant les hommes que les joueurs. Sportivement, il y a toujours eu beaucoup d’interrogations sur la manière dont devait jouer Sadio. Il est devenu autant à l’aise en jouant vers l’extérieur qu’en venant vers l’intérieur.

Lire aussi : Les plus beaux buts de l’histoire des finales

Il a mis un nombre incalculable de buts de la tête, ce qu’il faisait rarement avant. Il a pris conscience que quand on va vite, on saute haut, quelle que soit sa taille. A partir du moment où on est intelligent, on peut mettre des buts de la tête. Salah a beaucoup progressé dans la récupération collective de la balle, le nombre d’effort qu’il fait par rapport à avant, c’est absolument incroyable. C’est ce qui en fait un joueur de plus en plus complet. Je pense qu’aux yeux de Klopp, il a été beaucoup plus brillant, ce qui ne l’empêche pas d’ailleurs de finir meilleur buteur du championnat. Il a été handicapé par des blessures qui l’ont pas mal perturbé. Je pense que le Salah de la CAN 2017 était probablement le meilleur joueur au monde à ce moment-là. Ce sont deux joueurs qui sont devenus très complets quasiment en même temps. Ils sont très rarement hors-jeu, ils sont intelligents dans leurs courses, ils libèrent des espaces. Il ne faut pas oublier Firmino qui est le liant incroyable dans ce trio d’attaque, il a un rôle prépondérant.»

*sélectionneur du Togo

Jacques Crevoisier* : «Mané a été plus constant dans ses performances»

«Le dernier match que j’ai vu à Anfield était Liverpool – Tottenham (le 31 mars, 2-1). Salah avait été un peu inconstant comme il l’a souvent été cette saison. Pour moi, la finale leur appartient. Ils sont très déçus de ne pas avoir remporté le titre et tout se reporte sur la Ligue des Champions. Salah n’a pas reproduit la saison exceptionnelle de l’année dernière. Cette année, tout en restant très bon, il ne s’est pas hissé au même niveau. En revanche, Mané a été selon moi plus constant dans ses performances. Mais il partait de moins haut et n’est pas non plus au niveau stratosphérique qu’avait Salah l’an dernier. Mané fait une meilleure saison que Salah et je pense que la décision en finale peut se jouer sur ces deux joueurs, sans oublier l’apport de Firmino qui est un joueur incontournable dans sa distribution du jeu, permettant de les faire briller. Quand il n’est pas là, on s’aperçoit que cela pose des problèmes.
Je trouve que Mané a énormément progressé dans l’efficacité face aux buts. Il a très peu de déchet pour un attaquant. Concernant Salah, il est un peu moins flamboyant. Je ne suis pas sûr que Klopp lui ait donné des consignes plus défensives que l’an dernier, peut-être qu’il les applique plus. Je pense que Klopp dans son système a besoin d’un attaquant excentré qui fasse quand même le boulot défensif. Les deux n’ont pas le même registre. Salah quand il était à Bâle était un joueur moyen. Il a passé un cran en Italie avant de devenir un joueur hors-norme à Liverpool dans un registre similaire à celui de Messi dans sa capacité à éliminer, à rentrer pied gauche. Mané je le vois comme un joueur presque plus complet dans la mesure où pour moi il est meilleur dribbleur que Salah. Il est dans un registre plus déroutant. Salah on sait ce qu’il va faire mais on n’arrive pas à l’attraper alors que Mané on ne sait jamais ce qu’il va faire. Mané a pris en maturité aussi. Il a toujours été titulaire avec la confiance de Klopp, ça l’a tiré vers le haut. Il avait un contexte parfait pour passer un cap et prendre des responsabilités cette année. Je pense que tous les deux ne sont pas loin de leur maximum.»

*ancien adjoint de Gérard Houiller à Liverpool (2000-2005).

Japhet N’Doram* : «Salah a une conduite de balle qui fait qu’il ne perd jamais de vue le ballon»

«Les deux me plaisent bien, avec des caractéristiques à peu près similaires, ce sont deux joueurs d’espace, de vitesse. Ils ont une capacité à répéter des courses à haute intensité, à répéter des efforts, que ce soit l’un ou l’autre. C’est difficile de dire lequel est le meilleur, même si balle au pied, Salah est supérieur à Mané. Il a une conduite de balle qui fait qu’il ne perd jamais de vue le ballon. Après Mané, a aussi ça mais plus en puissance. Il est plus fort de la tête, il est explosif, il a un bon timing, il est toujours bien placé dans ses courses et très efficace. Ils sont imprévisibles. Ils sont certes intelligents dans le jeu, mais ils ont aussi une faculté à prendre les espaces quand il faut, ils sont usants pour les défenseurs. Il suffit d’un petit manque d’attention et de concentration des défenseurs, et ils prennent le dessus. Ils font les efforts du début jusqu’à la fin.
Ils ont de grandes qualités offensives, mais ce sont deux joueurs d’un valeur collective impressionnante. Parce que dans le replacement, dans le pressing, ils sont les premiers à le déclencher. Derrière leurs coéquipiers récupèrent le ballon le plus haut possible et dès la récupération du ballon ils se reprojettent vers l’avant. Dans le jeu collectif, ils déclenchent tous les mouvements offensifs mais aussi le replacement défensif. Cette année, ils confirment ce qu’ils ont mis en place l’année dernière. Klopp est un entraineur extraordinaire, il est le symbole du sport collectif qu’est le foot, il a compris que c’était avant tout un jeu. Tout le monde court avec lui, personne ne lâche, c’est aussi pour ça que Salah et Mané ont progressé. Je pense qu’ils ont tous les deux une énorme marge de progression, au fil des années, ils ne font que progresser. Ils ont une marge tant que leur niveau physique leur permettra. Leur jeu demande beaucoup d’efforts dans l’ensemble, aujourd’hui je n’ai pas l’impression qu’ils faiblissent. Je pense qu’ils sont parmi les attaquants qui courent les plus en Europe.»

*ex-international tchadien, ancien joueur de Nantes (1990-1997) et Monaco (1997-1998).

Francefootball

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*